Un jeune étudiant découvre une nouvelle formule mathématique

infotunisie.com
Mardi 21 Avril 2009 - 10:06


L’esprit pétillant, l’œil brillant et la réplique facile, Karim Ghariani, 19 ans, grand féru de mathématiques doublé d’une âme d’artiste, est au centre de toutes les discussions. Et pour cause : l’originalité de la démonstration qu’il vient de mettre au point.


Un jeune étudiant découvre une nouvelle formule mathématique
Inscrit en première année à l’Institut national des sciences appliquées et de technologie à Tunis (INSAT), ce jeune prodige, à l’allure sportive et au regard vif et alerte, a introduit une innovation dans la théorie des nombres de Bernoulli, vieille de plus de cent ans.
Il a donc réussi grâce à cette démonstration, baptisée « Karimation », à simplifier ce problème et à le rendre accessible aux étudiants.
Au centre de toutes les attentions et objet de toutes les curiosités, Karim et sa Karimation ont suscité l’intérêt des médias tunisiens, arabes et étrangers qui ont publié l’information et célébré cette avancée.
De leur côté, les périodiques spécialisés ont également reproduit « la Karimation », cette formule mathématique découverte par « le petit chercheur», comme se plaît à l’appeler son professeur de maths, Mehdi Abouda.
Plein de spontanéité, Karim continue de croire que ce qu’il vient de réaliser n’est pas « une révolution » dans le domaine des mathématiques. «Ce n’est qu’un petit plus de ma part », déclare-t-il modestement.
« Je n’ai rien inventé. Ce qui est vraiment nouveau, ce n’est pas le résultat, mais plutôt la démonstration qui reprend d’une manière plus simple la formule explicite des nombres de Bernoulli», précise le « petit génie ».
Ceci n’est pas forcément l’avis de ses professeurs et des spécialistes qu’il côtoie. Tous le félicitent et le poussent à publier « Sa » toute fraîche démonstration.
C’est chose faite. La nouvelle formule a été déposée sur le net par l’intermédiaire de Wikiversité, un site francophone de sauvegarde du patrimoine scientifique et ArXiv, une archive de publications électroniques d’articles scientifiques dans les domaines de la physique, des mathématiques, de l’informatique, des sciences non-linaires et de la biologie quantitatives, accessible gratuitement par Internet.
La découverte ?! Un pur hasard
Retour sur l’histoire de cette formule magique !
Préparant, il y a quelques temps, une étude sur la relation entre les mathématiques et la musique, Karim est tombé, par hasard, une première fois sur la théorie des nombres de Bernoulli, mathématicien italien, à l’origine de nombreux théorèmes servant dans le calcul des probabilités.
Alors qu’il travaillait sur un problème de maths, il a été confronté une deuxième fois, et toujours par hasard, à une série de nombres qui l’ont intrigué. Après quelques jours de calcul acharné et méticuleux, « le petit chercheur » a finalement pu arriver à ses fins.
« Je sentais l’originalité de la démonstration conçue, mais je ne doutais aucunement de l’innovation que j’ai apportée », ajoute-t-il non sans un brin de fierté.
Et comme le hasard fait bien les choses, le jeune prodige a retrouvé sans le savoir les nombres de Bernoulli en utilisant une formule mathématique simple, désormais à la portée des étudiants.
A ce moment là, Karim, ne soupçonnait pas encore la moindre innovation et ne se doutait pas qu’il allait bouleverser les donnes, jusqu’à ce que son professeur Mehdi Abouda l’informa de ce qu’il venait de découvrir et que des mathématiciens tunisiens émérites qualifient sa démarche de « très convaincante ».
« Le ciel m’est alors tombé sur la tête !! Je n’en revenais pas ! »
Et voilà que grâce à cette formule, Karim mérite bel et bien son nouveau titre de « petit chercheur ».
Piano et tennis, clés de la réussite
Notre « petit chercheur » n’en est pas à sa première démonstration !
Nés de parents vénérant les arts, Karim a succombé dès son jeune âge aux charmes de la musique. Pour lui, musique rime avec mathématique.
Pianiste talentueux et guitariste doué, il avait entrepris l’année de son Bac l’écriture d’un opuscule, aujourd’hui publié sous le titre « maths et musique », dans lequel il démontre l’existence d’une étroite relation entre les mathématiques et la musique, entre l’intelligence artificielle et l’informatique.
« J’ai trouvé une forte corrélation entre les maths et la musique. C’était le déclic ! Je considère que c’est la toute première fois que j’ai excellé dans un travail » rétorque-t-il fièrement.
Théories mathématiques et partitions musicales ne sont pas les seuls domaines de prédilection de notre « petit chercheur ». Karim a davantage de cordes à son arc.
Joueur de tennis passionné, il fait du bénévolat en encadrant de jeunes joueurs de son quartier.
Méticuleux dans tout ce qu’il entreprend : démonstration mathématique, composition musicale ou match de tennis, Karim le fait toujours par et avec plaisir.
« La musique, le théâtre, la danse et le sport sont pour moi autant de domaines qui contribuent à chasser la routine. Bien plus, ils initient la personne à résoudre ses problèmes avec beaucoup d’enthousiasme ».
C’est sa philosophie et celle de toute sa famille !.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss