Vol historique de l'avion solaire Solar Impulse

AFP
Jeudi 8 Juillet 2010 - 11:35


Payerne (Suisse) - L'avion expérimental Solar Impulse a atterri jeudi matin en Suisse sans encombre après avoir effectué pour la première fois au monde un vol de nuit d'un avion sans carburant, uniquement propulsé pendant plus de 24 heures par l'énergie solaire.


Vol historique de l'avion solaire Solar Impulse
Cet exploit technique et humain ouvre la voie à un tour du monde prévu pour 2013.

L'appareil, piloté par André Borschberg, a touché la piste de la base militaire de Payerne (ouest) à 09H01 (07H01 GMT) après 26 heures à tourner dans le ciel de la Suisse, au dessus du Jura.

Accueilli par les applaudissements d'une centaine de spectateurs, sous un ciel bleu azur, le prototype immatriculé HB-SIA a roulé sur la piste et s'est arrêté au bout d'une centaine de mètres seulement.

L'appareil aurait même pu poursuivre son vol: "il capte suffisamment d'énergie pour remonter en altitude et passer une nouvelle nuit", s'est réjoui Bertrand Piccard, le promoteur du projet qui a accueilli le pilote en aidant à ouvrir le cockpit.

"C'est un plaisir d'être de retour!", s'est exclamé André Borschberg à la descente de l'appareil. "J'ai l'impression d'être encore en l'air, d'être loin depuis tellement longtemps", a-t-il dit à l'AFP. "Si l'avion est durable, il faut que le pilote le soit aussi", a plaisanté l'ancien pilote de chasse âgé de 57 ans.

Les traits tirés par la nuit mais visiblement en forme, il a été félicité un à un par les membres de l'équipe réunie sur la piste d'atterrisage.

M. Borschberg a expliqué à la presse qu'il se sentait "vraiment en confiance". "On a eu une ou deux petites difficultés (mais) on a atteint plus qu'on ne voulait faire, tout le monde est super content", a-t-il indiqué.

"On a fait très, très attention à gérer les économies d'énergie. On a eu beaucoup plus (d'électricité) qu'on ne voulait en avoir", a lancé le pilote, avant de repartir avec le reste de l'équipe.

Le prototype, dont les ailes sont recouvertes de 12.000 cellules photo-voltaïques alimentant ses quatre moteurs électriques d'une puissance de 10 chevaux chacun, avait décollé mercredi matin et a poursuivi sans interruption son vol de nuit.

Les batteries de 400 kg installées sur l'avion et qui ont été rechargées par les panneaux solaires tout au long de la journée de mercredi, ont fourni l'énergie nécessaire pour maintenir l'appareil en l'air durant le vol nocturne.

Durant la journée de mercredi, l'intensité du soleil était telle pendant la journée que le pilote a éteint la partie du dispositif qui recharge les batteries.

En revanche en fin de journée, l'avion volait trop vite, poussé par un fort vent d'altitude, l'empêchant de recharger complètement ses batteries.

Dans la soirée de mercredi, les organisateurs ont toutefois décidé de poursuivre le vol de nuit, estimant que les batteries de l'appareil étaient suffisamment chargées pour tenir jusqu'au petit matin.

Ce vol, qui intervient trois mois après un premier vol d'une heure et demie, est une étape cruciale pour le projet dirigé par l'explorateur et aérostier Bertrand Piccard.

Une première tentative de décollage avait été annulée le 1er juillet une heure avant le départ prévu en raison d'une panne d'un composant électronique qui a depuis été remplacé.

Solar Impulse avait réussi le 7 avril en Suisse son premier vol d'environ une heure et demie, première étape d'une série d'essais. L'équipe de quelque 70 personnes compte en effectuer d'autres pour calibrer la machine et finalement construire un deuxième exemplaire qui fera le tour du monde en cinq étapes vers 2013, voire 2014.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss