A la demande d’Aoun, Hariri temporise avant de présenter sa démission


Mercredi 22 Novembre 2017 - 12:13
AA


Saad Hariri, a indiqué, mercredi, qu’il «patientera avant de présenter sa démission de son poste de Premier ministre libanais, en réponse à la demande du président de la République, Michel Aoun, pour donner une chance à la consultation.


C’est ce qui ressort de ses déclarations à la suite de la rencontre avec Aoun au Palais présidentiel, situé dans l’Est de Beyrouth, en présence du président du Parlement, Nabih Berri.

Hariri a expliqué qu’il a présenté, mercredi, sa démission à Aoun, mais ce dernier a souhaité «qu’il ne précipite pas dans cette décision, et de la garder pour davantage de consultation quant à ses causes et origine politique ».

«J’ai interagi avec le souhait d’Aoun », a-t-il ajouté, soulignant que «la rencontre était propice pour remercier Aoun de son engagement à la Constitution et son refus de la contrarier », a-t-il souligné.

Il a affirmé que le Liban «nécessite dans cette période sensible des efforts exceptionnels de la part de tous et de se conformer à la politique de distanciation des guerres et des conflits et de tout ce qui nuit à la stabilité interne et aux relations fraternelles avec les frères arabes ».

Hariri a remercié le président du Parlement Nabih Berri qui «a fait preuve de sagesse et d’adhésion à la Constitution, et d’une fraternité sincère à (s)on égard ». Il a, également, remercié «les Libanais avec gratitude et respect qui (l)’ont enchanté par leur sincérité noble ».

Il a ajouté qu’il «opte à un vrai partenariat de la part de toutes les forces politiques au Liban pour privilégier l’intérêt suprême de la Patrie contre tout autre intérêt». 


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss