Affaire "4000" : Un ex-collaborateur de Netanyahu accepte de témoigner contre lui


Mercredi 21 Février 2018 - 12:13
AA


Shlomo Filber, ex-collaborateur du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a signé un accord avec le Procureur général israélien, en vertu duquel, il devient témoin dans une affaire de corruption attribuée à Netanyahu, ont rapporté, mercredi, des médias israéliens.


La radio israélienne a rapporté que, Filber, ex-directeur général du ministère israélien des Communications, a signé, dans la nuit de mardi à mercredi, un accord en vertu duquel, ce dernier devient un témoin dans l’affaire "4000", relative au site d’information "Walla" appartenant à la société de télécommunications "Bezeq". 

Conformément à l’accord, et en contrepartie de sa collaboration, Filber ne sera pas condamné ni à des peines de prisons, ni à des amende. 

Selon la radio israélienne, Filber devrait se présenter, mercredi, devant les enquêteurs de police pour remettre sa déposition quant à l’affaire "4000". 

"En juillet dernier, Filber avait été congédié de son poste au ministère des Communications à l’issue de la mise en exergue de l’affaire "Bezeq", de même que ses fonctions en tant que directeur général au sein du ministère avaient été suspendues il y a 3 mois", ajoute la source. 

La police israélienne avait annoncé, dimanche dernier, l'ouverture d’une enquête contre Shaul Elovitz, patron du groupe de télécommunications "Bezeq", suspecté d’avoir obtenu des récompenses de la part du Premier ministre, lorsque ce dernier était ministre des Télécommunications , en contrepartie d'une couverture favorable à la famille Netanyahu auprès du site d’information "Walla". Il s’agit ainsi de l’affaire "4000". 

"Les investigations portent sur les suspicions de faveurs accordées à Elovitz, en échange d'une couverture favorable de l'action du Premier ministre par "Walla", un des plus importants sites d'information du pays détenu par le dirigeant de "Bezeq". Filber inspectait à cet égard les données médiatiques et choisissait celles à être diffusées", a indiqué la radio. 

Dans le même contexte, la police israélienne avait recommandé, la semaine dernière, au Procureur général, Avichaï Mandelblit, d’émettre un acte d’accusation à l’encontre de Netanyahu, pour avoir reçu des pots-de-vin, pour escroquerie et pour abus de confiance ; des accusations relatives à deux autres affaires de corruption. 


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss