Affaire d'esclavage des migrants africains : la Libye condamne l'état de siège de ses ambassades en Afrique


Mercredi 6 Décembre 2017 - 13:14
Xinhua


Le Chargé d'affaires de l'ambassade de Lybie près le Bénin, Busheha Busheha, a condamné mardi à Cotonou, l'appel à l'attaque et l'état de siège des ambassades libyennes en Afrique, en réaction à l'information diffusée par une chaîne de télévision américaine par rapport à l'existence "d'un soit disant marché d'esclaves en Libye"


Au lendemain de la diffusion de ce documentaire sur la vente des migrants africains comme des esclaves en Libye, des ONG et associations des défenseurs des droits de l'homme, ont pris d'assaut le siège de plusieurs ambassades de la Libye dans plusieurs capitales africaines pour protester avec véhémence contre cette pratique.
"La Libye rappelle que ces ambassades jouissent de l'immunité diplomatique. Il revient alors aux gouvernements de ces pays de veiller à leur protection et à celle de leur personnel", a déclaré le diplomate libyen.
S'exprimant au cours d'un point de presse à Cotonou, le diplomate libyen a estimé que ce documentaire diffusé par CNN ne reflète ni la position officielle de l'Etat libyen, ni celui de son peuple.
"Les libyens sont très fâchés contrece documentaire qui va à l'encontredes valeurs fondamentales de leur société et rejette en bloc la traite des noirs et l'esclavage", a-t-il indiqué.
Pour ce diplomate libyen en poste à Cotonou, la Libye est victime des problèmes liés à l'immigration clandestine et ses autorités ont invité les Etats africains concernés à contrôler leurs frontières pour que ces immigrants ne franchissent pas la Libye qui ne cesse de souffrir du grand flux migratoire.
"Vu la situation politique et sécuritaire qu'elle traverse, cette situation constitue pour la Libye, un fardeau en termes de perte en nourriture, en médicaments et autres dans les camps d'hébergement", a-t-il souligné, précisant que son pays n'a jamais demandé une main d'?uvre quelconque en provenance de l'Afrique que ça soit dans le domaine de l'agriculture, de l'élevage ou de l'industrie.
"La Libye met en garde et affirme qu'elle n'est pas responsable de l'existence des migrants clandestins qui sont détenus par les bandes armées et les organisations terroristes disséminées un peu partout dans le désert qui cherchent à attirer les pauvres migrants en leur promettant de l'argent et du voyage en Europe", a-t-il expliqué.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod