Al-Jubeir:L'administration Trump est "sérieuse" dans la recherche d'un règlement israélo-palestinien


Vendredi 15 Décembre 2017 - 10:50
AA


Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, a exprimé sa conviction que l'administration du président américain Donald Trump était "sérieuse" quant à l'instauration de la paix entre Israéliens et Palestiniens, selon la traduction arabe d'un entretien avec France 24.


En réponse à une question sur le scepticisme de certains, quant à la protestation de l'Arabie Saoudite contre la décision Trump sur Jérusalem, convaincus qu'elle n'adopte pas en fait une position opposée à cette décision jugeant que Trump a un plan de paix israélo-palestinien, Al-Jubeir a déclaré: 
"Notre position concernant Jérusalem a toujours été claire. Nous croyons en une solution à deux États (palestinien et israélien) basée sur les résolutions de l'ONU et l'initiative de paix arabe et il y aura, en fin de comptes, un Etat palestinien dans les limites des frontières de 67, avec quelques modifications convenues et avec Jérusalem-Est comme capitale". 

"Nous pensons que l'administration Trump est sérieuse dans la recherche d'un accord de paix israélo-palestinien", a-t-il dit. 

Quant à la reconnaissance de Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël, al-Jubeir a ajouté: "Nous avons dit après l'annonce: Ceci est inacceptable, et doit être annulé, c'est une insulte à tout musulman, en plus d'être contraire au principe voulant qu'aucune action unilatérale ne soit entreprise concernant les questions relatives au statut final." 

Pour ce qui est de l'existence d'un plan américain pour parvenir à un règlement définitif entre Israéliens et Palestiniens, Al-Jubeir a déclaré :"Je sais que les Américains travaillent sur certaines idées et ils consultent certaines parties, y compris l'Arabie Saoudite(...), mais ils ont besoin de plus de temps pour élaborer un plan de règlement." 

"Il n'est pas encore clair si les propositions de l'administration américaine seront acceptables pour les deux parties, parce que je ne pense pas que le plan sur lequel travaillent les Etats-Unis ait déjà été finalisé." a t-il conclu. 

Le 6 décembre dernier, Donald Trump avait annoncé la reconnaissance officielle de Jérusalem (est et ouest) comme capitale d'Israël et le début du transfert de l'ambassade de son pays dans la ville occupée. 

La décision de Trump a provoqué la colère des arabes et des musulmans, au milieu de craintes et de mises en garde internationales. 

C'est dans ce contexte que le sommet de l'OCI s'est tenu mercredi à Istanbul, à l'invitation de la Turquie. Il s'est conclu par une déclaration finale comprenant 23 points et appelant les pays du monde à reconnaître Jérusalem comme la capitale de l'Etat de Palestine. 


           

Nouveau commentaire :

Actus | Magazine | Divertissement



newsletter



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss