Au moins 46 journalistes tués en service, en 2011 (CPJ)


Mardi 21 Février 2012 - 11:01
AFP


New York - Au moins 46 journalistes ont été tués dans le monde en 2011, soit deux de plus qu'en 2010, le Pakistan restant le pays le plus meurtrier pour la presse pour la deuxième année consécutive, a rapporté mardi une ONG new-yorkaise.


Au moins 46 journalistes tués en service, en 2011 (CPJ)
Le Comité de protection des journalistes a souligné que le nombre de morts enregistrés durant des reportages à risque avait atteint un record en 2011, avec le Printemps arabe.

Les pays les plus dangereux sont dans l'ordre le Pakistan (sept morts), l'Irak (cinq morts) où l'insécurité est toujours forte après le départ des troupes américaines et la Libye (cinq morts aussi), où la révolte contre Mouammar Kadhafi a conduit à l'intervention de l'Otan.

"Dix-sept journalistes sont morts alors qu'ils couvraient des événements dangereux, beaucoup durant la confrontation chaotique et violente entre les autorités et les protestataires qui a marqué les soulèvements à travers le monde arabe", a indiqué le CPJ.

Quelque 40% des victimes sont des photographes et des caméramen, une proportion deux fois plus élevée que jamais enregistré depuis que le CPJ a commencé à publier des rapports annuels en 1992.

L'ONG a également noté l'augmentation du nombre de morts chez les journalistes de l'internet, lesquels "figuraient rarement dans les statistiques du CPJ avant 2008".

L'ONG américaine a précisé qu'elle vérifiait encore si les conditions dans lesquelles 35 autres journalistes avaient perdu la vie en 2011 pouvaient être liées à leur travail.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss