Bettencourt: l'ex-comptable réitère ses accusations de financement politique illégal


Mercredi 21 Juillet 2010 - 17:04
AFP


Nanterre - L'ex-comptable de Liliane Bettencourt, Claire Thibout, a réitéré ses accusations de financement politique illégal lors de son audition vendredi par la juge Isabelle Prévost-Desprez, a-t-on appris mercredi auprès de son avocat, confirmant une information du Monde et de Mediapart.


Antoine Gillot
Antoine Gillot
"Lors de cette audition, elle a confirmé ce qu'elle a toujours dit, à savoir que des enveloppes d'argent liquide avaient été régulièrement distribuées à des hommes politiques", a indiqué à l'AFP Me Antoine Gillot.

Selon des extraits de PV d'audition publiés par Le Monde et Mediapart, Claire Thibout aurait précisé dans le bureau de la juge que les sommes contenues par les enveloppes "pouvaient aller de 20.000 à 100.000 euros".

"Liliane Bettencourt laissait échapper parfois de petites choses sur les destinataires de ces enveloppes. André Bettencourt était plus discret. J'ai fait des déductions entre les demandes d'enveloppes et la venue de certains politiques en campagne électorale", a-t-elle raconté.

Face Mme Prévost-Desprez, qui enquête dans le cadre d'un supplément d'information sur les enregistrements clandestins, Claire Thibout a par ailleurs maintenu ses accusations de financement illégal de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Interrogée sur l'état de santé de Mme Bettencourt, l'ex-comptable a raconté qu'il s'était sérieusement dégradé à partir de 2003, l'obligeant à apprendre par coeur des "mots écrits" par François-Marie Banier et Patrice de Maistre avant de s'exprimer lors d'interviews ou face à des personnalités.

"Quand Françoise Bettencourt a porté plainte, Patrice de Maistre lui a rédigé un mot qu?elle a appris par coeur pour le rendez-vous avec Nicolas Sarkozy, président de la République", a ainsi raconté la comptable à la juge.

"Ce mot disait qu?elle le félicitait pour son élection, qu?elle avait des ennuis avec sa fille en précisant: +je vous ai toujours aidé et je vous aiderai toujours+", a-t-elle ajouté.

Interrogé sur ces propos, Me Antoine Gillot a indiqué à l'AFP que les propos rapportés par les deux organes de presse étaient "tout à fait conformes" à ce que Claire Thibout lui avait assuré avoir affirmé au cours de son audition.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement