Coronavirus: Bachelot tente d'éteindre la polémique autour du Puy du Fou


Lundi 17 Août 2020 - 11:28
Reuters


Paris - La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a assuré lundi que le Puy du Fou n’avait bénéficié d’aucun passe-droit ni d’aucune faveur, alors que l’autorisation accordée au parc d’attraction médiéval d’accueillir 9.000 personnes samedi soir suscite la polémique.


Face à l’accélération des contaminations par le coronavirus en France, le gouvernement tente d’empêcher une reprise de l’épidémie. Le Premier ministre Jean Castex a notamment annoncé la semaine dernière la prolongation jusqu’au 30 octobre de l’interdiction des rassemblements de plus de 5. 000 personnes, sauf dérogation préfectorale.

Un arrêté de la préfecture de Vendée a autorisé le Puy du Fou à accueillir jusqu’à 9. 000 personnes pour son spectacle nocturne, le samedi 15 août, suscitant une controverse en raison de la proximité qu’Emmanuel Macron entretient avec Philippe de Villiers, cofondateur du Puy du Fou il y a plus de quarante ans et figure du courant souverainiste désormais retiré de la vie politique.

“Il n’y a eu aucun passe-droit pour le Puy du Fou”, a déclaré lundi Roselyne Bachelot sur BFMTV, en soulignant que la dérogation préfectorale avait été accordée moyennant le respect de “normes de sécurité très contraignantes”.

La préfecture de la Vendée a expliqué dans un communiqué diffusé samedi avoir “répondu favorablement, à titre exceptionnel, à la demande présentée par le Puy du Fou” au vu de la faible circulation du virus dans le département et des engagements pris par le parc vendéen: trois tribunes séparées et accessibles par des flux de circulation distincts, port du masque obligatoire, distribution de gel hydroalcoolique, etc.

“C’est ce qui s’est passé pour le Puy du Fou et ce qui se passera pour tous (...) les organisateurs de manifestations de plus de 5.000 personnes qui demanderont des dérogations”, a assuré la ministre en ajoutant que les organisateurs de spectacles assis qui “demanderont (une dérogation) l’obtiendront” sous réserve d’accepter les contraintes sanitaires.

La ministre de la Culture a précisé qu’une autre dérogation pourrait être accordée au Puy du Fou pour le week-end prochain.

“L’éventuelle attribution d’une telle dérogation pour les spectacles du week-end du 21 et 22 août s’appuiera notamment sur une réévaluation de la situation sanitaire ainsi que sur le respect effectif des engagements lors de la représentation du 15 août”, avait précisé le préfet dans son communiqué.


           

Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement