Décès de l'ex-ministre et syndicaliste CFDT Jacques Chérèque


Lundi 25 Décembre 2017 - 11:55
Reuters


Paris - Le syndicaliste Jacques Chérèque, figure de la CFDT qui fut également ministre chargé de l‘Aménagement du territoire et des Reconversions sous François Mitterrand, est mort à l’âge de 89 ans, a annoncé dimanche le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger.


“Jacques Chérèque, un homme remarquable et un syndicaliste authentique nous a quittés, la CFDT est une nouvelle fois en deuil en 2017”, écrit le leader syndical sur son compte Twitter. Le fils de Jacques Chérèque et ancien numéro un du syndicat, François Chérèque, est mort en tout début d‘année.

“Je rends hommage à Jacques, à son engagement toute sa vie pour une société plus juste. Pensées et condoléances pour sa famille et ses proches”, ajoute-t-il.

Dans un communiqué distinct, la CFDT salue un “grand militant qui a eu le cran de comprendre que l‘avenir de la région Lorraine pouvait passer par une fermeture d‘usine, à condition que l‘on sache anticiper, reconvertir et bien sûr se battre, parfois dans l‘adversité syndicale totale, même violente”.

“C‘est un grand monsieur qui s‘est éteint, porteur d‘une vision d‘avenir, profondément attaché à la personne humaine, animé en permanence par la quête de sens, avec le souci de traduire ses valeurs en actes”, ajoute le syndicat.

Né en 1928 à Dijon, Jacques Chérèque est embauché comme ouvrier spécialisé aux aciéries de Pompey, en Meurthe-et-Moselle, en 1949. En 1971, il est élu secrétaire général de la Fédération métallurgie de la CFDT.

Après avoir siégé au Conseil économique et social de 1974 à 1979, il est nommé préfet délégué de la région Lorraine chargé du redéploiement industriel en 1984.

Quatre ans plus tard, en 1988, il rejoint le gouvernement socialiste de Michel Rocard en tant que ministre délégué chargé de l‘Aménagement du territoire et des Reconversions, un poste qu‘il occupera jusqu‘en 1991. Il poursuit par la suite son action au niveau local en tant que vice-président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle jusqu‘en 2001 et conseiller régional de Lorraine jusqu‘en 2004.

“Jacques Chérèque a servi son pays en défendant des idées comme syndicaliste, élu régional et ministre. Dans toutes ses fonctions, il n‘a jamais cessé d’être un militant, comme son fils François”, a tweeté François Hollande.

Martine Aubry a fait part sur Twitter de sa “grande tristesse d‘apprendre le décès de Jacques Chérèque, un militant extraordinaire qui n‘a jamais oublié ses valeurs et les a mises en pratique tout au long de sa vie”.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss