Démission du directeur du département Europe du FMI, Antonio Borges


Jeudi 17 Novembre 2011 - 11:17
AFP


Le Fonds monétaire international a annoncé mercredi la démission du directeur de son département Europe, le Portugais Antonio Borges, "pour raisons personnelles".


Antonio Borges
Antonio Borges
Le FMI a indiqué dans un communiqué que sa directrice générale Christine Lagarde lui avait désigné comme successeur un autre cadre de l'institution, l'Irano-Britannique Reza Moghadam.

M. Borges, 63 ans, n'aura passé qu'un an à Washington, à des fonctions qui l'ont amené à superviser des prêts parmi les plus grands de l'histoire de l'institution: à la Grèce (30 milliards d'euros) et à l'Irlande (22,5 milliards), tous deux membres de la zone euro.

Cet économiste, président au moment de son recrutement d'une organisation d'éthique dans le secteur des fonds spéculatifs, avait été sélectionné par le FMI pour sa connaissance des marchés financiers.

Au sein de la Banque du Portugal dans les années 1990, il fut l'un des architectes de la création de la monnaie unique. Il fut pendant huit ans (2000-2008) l'un des dirigeants de Goldman Sachs International, filiale européenne de la banque d'affaires américaine implantée à Londres.

M. Moghadam a un profil très différent: il est fonctionnaire au Fonds depuis 1992, et directeur de la Stratégie, des Politiques et de l'Evaluation depuis 2008. Ce poste lui a donné un rôle important dans les relations avec le G20 et dans la conception des réformes entreprises au FMI ces dernières années.

Sa nomination doit être entérinée par le conseil d'administration du FMI, où siègent les représentants de 24 pays et groupes de pays.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement