Education: Blanquer entend "amplifier le sillon" des réformes


Jeudi 30 Août 2018 - 10:02
Reuters


Paris - Jean-Michel Blanquer a mis en exergue mercredi apprentissage des fondamentaux et justice sociale pour la prochaine rentrée scolaire, se gardant de toute rupture par rapport aux changements introduits l’an dernier, dont la mise en oeuvre accélérée avait inquiété les syndicats.


A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, le ministre de l’Education nationale a appelé à “amplifier le sillon tracé à la rentrée dernière”, axé sur l’école primaire et les fondamentaux : “Lire, écrire, compter et respecter autrui”.

Les évaluations lancées l’an dernier en début de sixième ont démontré que 27% des élèves témoignaient d’une maîtrise insuffisante des mathématiques, (jusqu’à 43% en réseau d’éducation prioritaire REP) et 15% d’entre eux en français (26 % en REP), a-t-il dit.

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, le dédoublement des classes de primaire en zones prioritaires se poursuivra durant l’année scolaire 2018-19, avec 190.000 élèves de CP et CE1 qui feront cette année leur rentrée dans des classes proches de douze élèves (contre 60.000 l’an dernier).

“Ça ne se fait pas à effectifs identiques”, a déclaré Jean-Michel Blanquer face aux inquiétudes des syndicats, évoquant la création de 3.800 postes cette rentrée. “Chaque département en France voit son taux d’encadrement s’améliorer”, a-t-il dit.

Une évaluation est prévue pour les élèves de CP dès la rentrée afin de dresser “un portrait des élèves utile pour les faire progresser”, a-t-il précisé, tout en soulignant l’importance de disposer de données nationales objectives à l’heure où les élèves français sont souvent mal classés dans les comparaisons internationales.

“Les évaluations n’ont pas vocation à être anxiogènes mais au contraire rassurantes”, a ajouté le ministre, défendant une logique générale “de justice sociale, de lutte contre les inégalités et d’élévation du niveau général”.

A l’heure où près de 85% de communes sont revenues à la semaine de quatre jours, comme le ministre leur en avait offert la possibilité, un “plan mercredi” organisant les activités périscolaires de ce jour creux est mis en place cette année. Il représente un “quasi doublement de l’aide financière aux communes en la matière”, a déclaré Jean-Michel Blanquer, sans toutefois fournir de montant précis.

En matière de laïcité, le ministre a défendu un “message clair simple et tranquille” véhiculé notamment par des équipes spécifiques. Une adresse centralisée permettant aux professeurs de signaler des infractions sur ce sujet a enregistré l’été dernier environ 30 saisines par jour, a-t-il dit.

Concernant l’éducation sexuelle, Jean-Michel Blanquer a réfuté “fantasmes” et “intox” et assuré d’un enseignement dispensé à raison d’au moins trois séances annuelles conformément à la loi, “dans le respect de la pudeur”.

Les enseignants en zones extra prioritaires REP+, auxquels Emmanuel Macron avait promis une nouvelle prime de 3.000 euros, recevront pour l’heure 1.000 euros supplémentaires, un chiffre appelé à progresser les années suivantes, a dit le ministre.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss