Euro: Madrid vers une demande d'aide, peut-être d'ici la semaine prochaine


Mercredi 17 Octobre 2012 - 10:57
AFP


Paris - L'Espagne se dirige vers une demande d'aide à la zone euro et à la Banque centrale européenne (BCE) pour faire baisser ses taux d'emprunt et faciliter son refinancement sur les marchés, peut-être d'ici la semaine prochaine, a-t-on affirmé mercredi à l'AFP de source diplomatique.


Euro: Madrid vers une demande d'aide, peut-être d'ici la semaine prochaine
"Les choses évoluent", a confirmé ce diplomate européen alors que des informations sur l'approche d'une telle requête ont fait grimper les bourses européennes mardi.

Selon cette source, l'Espagne pourrait faire appel au nouveau dispositif combinant des interventions sur les marchés de la dette du fonds de secours de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES), et de la BCE. Cela doit permettre de faire baisser les taux d'intérêt de la dette publique espagnole, qui restent élevés malgré une récente accalmie.

"Je ne suis pas sûr que la demande interviendra dès le sommet de jeudi et vendredi", qui réunira les dirigeants de l'Union européenne à Bruxelles, a toutefois expliqué ce diplomate. Mais le sommet peut, selon lui, permettre d'expliciter les conditions qui seraient exigées de l'Espagne en échange d'une aide.

"Les Espagnols ne demanderont l'aide que s'ils sont sûrs de ce qui les attend", prévient-il.

Selon cette source, la demande pourrait intervenir la semaine prochaine, ou en tout cas rapidement après le sommet.

Cela permettrait de faire "un paquet avec la Grèce", qui doit renégocier son propre programme d'aide d'ici mi-novembre. Selon plusieurs sources, l'Allemagne préfère en effet traiter toutes les questions en même temps afin de ne demander qu'une fois l'aval de son Parlement, un passage délicat à un an de ses élections législatives.

Berlin, qui assurait jusqu'ici que Madrid n'avait pas besoin d'aide, "se fait à l'idée d'une intervention du MES et de la BCE", "les Allemands voient bien l'intérêt pour la zone euro en termes de stabilisation", assure ce diplomate.

Le montant d'une aide du fonds de secours n'est pas encore fixé. "Mais le montant issu du MES n'est pas très important, ce qui compte c'est que son intervention déclenche celle de la BCE", ajoute-t-il.

La BCE a annoncé un nouveau programme de rachats illimités de dette publique sur le marché secondaire, où s'échangent les obligations déjà émises, concentrés sur les titres de court et moyen terme.

Cependant, ce programme, destiné aux pays comme l'Espagne qui, malgré leurs efforts budgétaires, sont toujours confrontés à des taux d'emprunt élevés, est lié à une demande d'aide formelle au MES, avec les conditions qui l'accompagnent en termes de réformes structurelles et d'assainissement des finances publiques.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss