France : 90 détenus liés au terrorisme considérés comme dangereux


Lundi 29 Janvier 2018 - 11:57
AA


Sur 180 prisonniers détenus en France et considérés comme liés au terrorisme, 90 ont été définis comme dangereux au terme d'évaluations d'experts, d'après des chiffres révélés par la presse française, lundi.


Début 2017, le gouvernement français avait annoncé la mise en place des quartiers d'évaluation dans trois prisons d'Île de France pour permettre de déterminer la dangerosité de détenus liés à des faits de terrorisme ou radicalisés, comme le rappelle BFM. 

Un an après la mise en place de ces outils à Fleury-Mérogis, Osny et Fresnes (région parisienne), ce sont 180 détenus qui ont été évalués parmi lesquels 90 ont été définis comme "dangereux", toujours selon la même source. 

Ces quartiers d'évaluation de la radicalisation permettent à des psychologues et des référents religieux de dresser un bilan précis de l'état d'esprit des détenus qui leur sont confiés, au terme de quatre mois d'entretiens réguliers. BFM explique d'ailleurs que les 90 prisonniers considérés comme dangereux ont été placés à l'isolement après l'évaluation. 

S'agissant des 90 détenus restant, l'administration a toutefois fait le choix de les placer dans des cellules individuelles avec une surveillance renforcée au sein des établissement pénitentiaires. 

Le gouvernement souhaite, toutefois, étendre cette mesure d'évaluation afin que les 506 prisonniers, condamnés pour des faits liés au terrorisme en France, puissent être sondés correctement et orientés vers des dispositifs adaptés. 

RMC indique, en parallèle, que 1123 détenus se seraient radicalisés en prison, et que 57 sont libérables d'ici 2020. 


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod