France Info fête ses 25 ans dans un contexte ultra-concurrentiel


Lundi 21 Mai 2012 - 11:13
AFP


Paris - Pionnière de l'information en continu, France Info fête le 1er juin ses 25 ans d'existence dans un paysage médiatique devenu ultra-concurrentiel depuis la généralisation du direct par les chaînes d'information, et l'explosion d'internet et des réseaux sociaux.


France Info fête ses 25 ans dans un contexte ultra-concurrentiel
Avec 4,7 millions d'auditeurs quotidiens, France Info reste une référence en matière d'actualité chaude. Mais la concurrence des télévisions et d'internet l'a poussée à assouplir sa grille organisée autour d'immuables journaux chaque demi-heure, ponctuée de rappels de titres.

"Depuis 2009, c'est l'actualité qui décide de la grille et non plus le contraire. Si un événement se passe, on le laisse vivre en direct à l'antenne, quitte à faire sauter un journal", explique Philippe Chaffanjon, directeur de la rédaction de France Info depuis juillet 2009.

En cinq ans, la station est passée de 20% à 80% de direct à l'antenne.

Seule sur le créneau de l'information en continu à sa création en 1987, France Info a fait face à l'arrivée successive de LCI en 1994, ITélé en 1999, BFMTV en 2005, sans parler de Facebook, Twitter ou des applications mobiles d'information qui vont créer d'autres pratiques concurrentes.

"Face à cette nouvelle donne, il faut que nos auditeurs gardent le +réflexe France Info+ dès que quelque chose se passe", explique Philippe Chaffanjon.

Une marque forte

C'est dans ce but que la radio va prendre le tournant du numérique. En 1995, France Info est la première radio en Europe à être diffusée en direct sur internet. Puis elle passe au tout numérique en 2000. Neuf ans plus tard, elle lance la première version de ses applications pour téléphone mobile.
   

Désormais, la station est présente sur les réseaux sociaux qui lui permettent de valoriser son contenu, mais aussi de toucher un nouveau public.

"La moitié des gens qui viennent sur notre site ne nous écoutent pas", précise Philippe Chaffanjon.

La stratégie semble payer dans la mesure où l'audience de la radio est stable, voire en petite progression après quelques années difficiles. En cinq ans, la station a gagné plus de 300.000 auditeurs pour 9% d'audience cumulée, ce qui en fait la 4e radio la plus écoutée, au coude à coude avec Europe 1.

France Info a également su valoriser sa marque qui reste forte. 94% des auditeurs jugent qu'elle traite l'information de manière très réactive, et ils sont 95% à penser que ses informations sont crédibles et sérieuses, selon un sondage Ipsos MediaCT de juin 2010.

La station affirme également privilégier le "journalisme de terrain", avec en moyenne 50 reportages diffusés à l'antenne chaque jour. Un service d'enquêtes a été créé en 2007 avec la volonté de ne pas être un simple relayeur, mais de produire sa propre information.

France Info s'appuie également sur le réseau Radio France, les 43 stations du réseau France Bleu, 9 envoyés spéciaux permanents à l'étranger et une centaine de correspondants dans le monde.

Sa rédaction compte 150 journalistes, 190 collaborateurs, 10 reporters et 30 présentateurs pour 48 journaux réalisés par jour. La station reçoit 9,7% du budget de Radio France, soit 57,6 millions d'euros par an.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss