France : Un nouveau témoignage accablant contre Sarkozy


Mercredi 23 Mai 2018 - 12:21
AA


Moftah Missouri, ancien conseiller et interprète du colonel Kadhafi a déclaré, au cours d’une interview diffusée mardi soir à la télévision française, que l’ex président libyen «a aidé Sarkozy» en lui fournissant «de l’argent» pour le financement de sa campagne électorale de 2007.


L’ancien président français Nicolas Sarkozy est soupçonné d’avoir reçu de l’argent en liquide provenant du régime libyen du colonel Kadhafi pour financer sa campagne électorale de 2007. 

Le plus proche conseiller de Kadhafi, a porté un coup dur à la défense de Nicolas Sarkozy dans une interview accordée au magazine Cash Investigation diffusé sur la chaîne France 2. 

Il explique dans son témoignage qu’à l’issue d’un rendez-vous entre Sarkozy et Kadhafi en 2005, «Sarkozy dit au Guide de la révolution, [je vais me présenter aux élections présidentielles]», ce à quoi le colonel Kadhafi lui aurait répondu «nous allons vous aider». 

Moftah Missouri affirme alors que : «La Libye n’est pas un pays développé. La Libye ne peut aider que par le truchement du pétrole, du gaz, ou de l’argent en espèce. Au bureau du Guide, il y a quelque chose qu’on appelle l’aide politique, et l’aide politique c’est de l’argent. On a aidé Sarkozy, et c’est la pure vérité». 

Son témoignage est ensuite corroboré par celui de l’ancien directeur de cabinet du colonel Khadafi, Béchir Saleh.

Filmé en caméra cachée, l’homme admet que «Kadhafi avait un budget spécial pour les personnes qu'il souhaite soutenir» et affirme : «Oui c’est vrai», concernant les accusations de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. 

L’homme d’affaire Ziad Takkiedine et ancien homme de main de Kadhafi apparaît également dans le reportage.

Il réitère les accusations qu’il a toujours portées depuis le début de cette affaire, apparue suite à la publication par le journal en ligne Mediapart en avril 2012, de documents indiquant que 50 millions d’euros auraient été versés par le régime libyen à Nicolas Sarkozy. 

Ziad Takkiedine affirme aux journalistes, avoir effectivement servi d’intermédiaire pour transporter l’argent libyen entre Tripoli et Paris en effectuant trois voyages.

Il aurait déposé des valises d’argent à l’ancien ministre de l’Intérieur et proche de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant. 

Si ce dernier a toujours nié les faits depuis le début de l’enquête, il apparaît cependant, d’après les investigations menées par les services de police, qu’il a réglé des achats personnels en espèce pour un montant de plus de 10.000€ dans un magasin d’ameublement sans qu’aucun retrait de cette somme n’apparaisse sur ses comptes bancaires.

Selon le magazine Cash Investigation, Claude Guéant n’aurait «retiré que 800€ sur ses comptes bancaires en 9 ans», ce qui laisse penser qu’il a bénéficié d’une autre source d’approvisionnement en argent liquide pour régler ses frais de la vie courante. 

Pour rappel, Nicolas Sarkozy est mis en examen depuis le 21 mars dernier pour «corruption passive», «financement illégal de campagne électorale» et «recel de fonds publics libyens» dans cette affaire complexe.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss