Fumer durant Ramadan décuple les risques cardio-vasculaires


Mercredi 8 Juin 2016 - 11:44
AA


Giresun - Le professeur Kaan Kulan, Président du département de cardiologie à la Faculté de médecine de l'Université turque de Giresun, affirme que fumer une cigarette directement après la rupture du jeûne, durant le Ramadan, augmente les risques de maladies cardio-vasculaires.


«Ceux qui fument des cigarettes immédiatement après la rupture du jeûne du Ramadan, sont souvent sujet à des vertiges et à des tremblements, en particulier au niveau des membres inférieurs», a indiqué le Dr Kulan.

«Fumer une cigarette après une aussi longue pause, provoque tous les mécanismes de défense du corps, ce qui n’arrive pas si la période est plus courte », a-t-il déclaré.

Il a ajouté : "fumer affecte bien davantage les parois des vaisseaux sanguins durant Ramadan que pendant le reste de l'année."

Des études indiquent une augmentation des décès liés aux troubles cardiaques pendant le mois sacré, notant que le tabagisme accélère le développement des maladies cardio-vasculaires, susceptibles de provoquer une mort subite.

Le professeur Kulan a appelé les jeûneurs à profiter du mois de Ramadan pour arrêter de fumer, en commençant par habituer leur corps au sevrage tabagique durant les longues heures de jeûne.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss