Hortefeux condamné pour injure raciale à une amende de 750 euros


Vendredi 4 Juin 2010 - 15:40
AFP


Paris - Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Paris pour injure raciale à une amende contraventionnelle de 750 euros après des propos adressés en septembre à un jeune militant UMP d'origine arabe.


Brice Hortefeux
Brice Hortefeux
A l'issue de l'audience, l'un des avocats de M. Hortefeux, Me Nicolas Bénoit, a indiqué que son client faisait "immédiatement" appel.

Le 16 avril, à l'audience devant la 17e chambre correctionnelle, le procureur François Cordier,avait reconnu que les paroles poursuivies étaient bien "outrageantes" mais avait requis la relaxe. Il avait en effet émis un doute sur le caractère public de l'échange au cours duquel M. Hortefeux s'était exprimé, à l'université d'été de l'UMP à Seignosse (Landes).

Début septembre, Brice Hortefeux s'était retrouvé au coeur d'une vive polémique après la diffusion par lemonde.fr d'une vidéo où il tenait des propos ambigus pendant qu'il posait avec un jeune militant, Amine, né de père algérien, au campus de l'UMP.

Dans l'échange incriminé, une militante expliquait à M. Hortefeux qu'Amine mangeait du cochon et buvait de la bière, ce à quoi le ministre rétorquait : "Ah mais ça ne va pas du tout, alors, il ne correspond pas du tout au prototype".

Dans un second temps, il avait ajouté : "Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes".

Vendredi, le tribunal a estimé que la première phrase poursuivie était certes "malheureuse et incongrue", mais "pas outrageante". Il a relaxé le ministre pour ces mots.

En revanche, il a considéré que la seconde sortie était "outrageante sinon méprisante" et qu'elle stigmatisait les personnes d'origine arabe, "présentées négativement du seul fait de leur origine".

M. Hortefeux ne pouvant "être pénalement comptable d'un propos non destiné à être entendu", le tribunal a requalifié le délit en simple contravention de 4e classe. A ce titre, M. Hortefeux devra payer une amende de 750 euros et verser 2.000 euros de dommages et intérêts au Mrap, partie civile.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement