Iran/pétrole: NIOC prudente sur l'impact de l'embargo européen sur les cours


Samedi 28 Janvier 2012 - 11:19
AFP


Téhéran - Le patron de la compagnie nationale pétrolière iranienne NIOC, Ahmad Qalebani, s'est montré prudent samedi à propos de l'impact éventuel sur les cours du brut de l'embargo contre le pétrole iranien décidé lundi par l'Union européenne.


"Les prix pourraient monter jusqu'à 120, 150 dollars le baril, mais il est difficile de faire des prévisions" et tout dépendra de la façon dont les Européens parviendront à gérer la mise en place de cet embargo, a déclaré M. Qalebani au quotidien gouvernemental Iran.

"Le marché mondial de l'énergie est équilibré, mais l'embargo va rompre cet équilibre, ce qui devrait entraîner une hausse des cours", a-t-il estimé.

Toutefois, les Européens "ont jusqu'à présent réussi à éviter une telle hausse" en décidant de "n'appliquer l'embargo que dans six mois afin de gagner du temps pour passer le pic de consommation de la saison hivernale et trouver d'autres fournisseurs", a-t-il reconnu.

"S'ils y parviennent, il n'y aura pas de hausse des prix, sinon il y en aura une, mais elle est très difficile à prédire", a-t-il ajouté.

L'UE a décidé lundi un embargo progressif sur l'achat de pétrole iranien, dans le cadre d'un renforcement des sanctions contre le programme nucléaire du pays, dont la communauté internationale craint qu'il ne dissimule un objectif militaire malgré les démentis répétés de Téhéran.

Tout nouveau contrat est désormais interdit, mais les pays importateurs --essentiellement la Grèce, l'Italie et l'Espagne-- ont jusqu'au 1er juillet pour trouver des sources de substitution. L'Iran exporte actuellement près de 20% de son pétrole vers l'Europe.

Alors que Téhéran répète depuis des semaines que l'embargo européen va entraîner une forte hausse des cours mondiaux, le Parlement iranien devrait examiner à partir de dimanche un projet de loi obligeant le gouvernement à interrompre immédiatement les exportations de brut vers l'Europe, afin d'empêcher les Européens de gérer le calendrier à leur guise.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement