JO: le troisième titre échappe à Fourcade, Vaultier en or


Mardi 18 Février 2014 - 16:05
AFP


Sotchi (Russie) - Martin Fourcade devra patienter avant de rejoindre Jean-Claude Killy: il a laissé échapper pour quelques centimètres une 3e médaille d'or en biathlon, alors que Pierre Vaultier a décroché le titre olympique en snowboardcross, mardi aux JO de Sotchi.


Martin Fourcade
Martin Fourcade
A quoi tient la postérité? Pour Martin Fourcade, peut-être aux quelques centimètres qui ont manqué, derrière le Norvégien Emil Svendsen, médaillé d'or de l'épreuve de mass-start au terme de 15 km d'une lutte intense, sous les flocons épais du plateau de Laura.

En quatre course, le Catalan, âgé de 25 ans, affiche un bilan exceptionnel: deux médailles d'or et une d'argent. Mais la déception était visible sur son visage à l'arrivée. Il n'a pas rejoint Jean-Claude Killy, dernier Français à avoir décroché trois titres olympiques aux JO d'hiver, en 1968 à Grenoble.

La chance est peut-être passée, car les Français semblent a priori moins bien armés sur les relais (mixte mercredi et messieurs samedi) pour offrir un nouveau titre olympique à leur leader.

En attendant, Martin Fourcade a apporté une huitième médaille à l'équipe de France, quelques heures après le titre olympique du snowboardcross conquis par Pierre Vaultier sous la pluie.

Originaire des Hautes-Alpes, Vaultier, 26 ans, a devancé le Russe Nikolay Olyunin et l'Américain Alex Deibold. L'autre Français de cette finale à six, Paul-Henri de Le Rue, a pris la 4e place.

Vainqueur de toutes ses séries, Pierre Vaultier, triple vainqueur de la Coupe du monde (2008, 2010, 2012) décroche sa première médaille dans une grande compétition.

Le snowboardcross est une discipline très spectaculaire où les concurrents, qui partent sur la même ligne, doivent dévaler une piste de 750 m jalonnée de "vagues" et de sauts.

- Pourquoi pas Kevin Rolland? -

Porte-drapeau de la délégation française, Jason Lamy Chappuis n'a pas pu suivre l'exemple du duo Vaultier - Fourcade.

Décevant 35e à plus de 2 minutes de l'Allemand Eric Frenzel le 12 février dans l'épreuve dont il détenait le titre depuis 2010, le petit tremplin du combiné nordique (saut à skis + ski de fond), Lamy Chappuis a semblé cette fois dans le coup une bonne partie de la course dans l'épreuve du grand tremplin.

Cinquième de l'épreuve de saut en début d'après-midi et parti avec 33 secondes de retard sur Frenzel, le Français est resté longtemps dans le groupe de tête, avant de céder à un kilomètre de l'arrivée lors de l'accélération qui a souri au Norvégien Joergen Graabak, champion olympique, devant son compatriote Magnus Moan (2e) et l'Allemand Fabian Riessle (3e).

Sous la pluie battante qui tombait sur le Centre nordique RusSki Gorki, Jason Lamy Chappuis a finalement terminé 7e, devant Frenzel, 10e.

Après l'échec du Jurassien, la France dispose mardi d'un dernier atout: Kevin Rolland, capable de devenir le tout premier champion olympique de ski half-pipe.

A 24 ans, le Français fait partie du bataillon d'élite de son sport, rivalisant depuis plusieurs années avec les Nord-Américains (comme le Canadien Mike Riddle et les Américains David Wise et Torin Yater-Wallace) dans le +pipe+, ce demi-tube de neige aux parois géantes dans lequel les +riders+ effectuent des figures complexes (+tricks+).

Si Rolland est déjà un nom dans le milieu, un titre olympique le ferait basculer, lui et sa discipline, dans un autre univers, celui des magazines et des émissions de télévision grand public. Où le snowboardcross s'apprête à entrer grâce à Pierre Vaultier!


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss