Journée «Punir un musulman», l’inquiétude des musulmans de Grande-Bretagne


Jeudi 15 Mars 2018 - 12:00
AA


Anas al-Tikriti, président de l’Union des Musulmans de Grande-Bretagne, a mis en garde les musulmans contre la vague de provocations lancée par des groupes extrémistes et exhortant les habitants à commettre des actes de violence à l’encontre des individus de confession musulmane.


L’inquiétude monte suite aux nombreux courriers anonymes envoyés ces derniers jours et appelant les habitants de Grande-Bretagne à une journée de violences islamophobes, le 3 avril prochain, appelée «Punir un Musulman». 

Tikriti a fait part à Anadolu de ses observations concernant ces lettres, envoyées le week-end dernier, incitant aux bombardements de mosquées, aux agressions verbales et autres actes de violence contre la communauté musulmane.

«Ce serait une grande erreur que d’ignorer le caractère alarmant de la réalité qui découle de ces lettres, quand bien même elles auraient été expédiées par des individus problématiques», déclare Tikriti indiquant que ces lettres sont l’exemple concret de la gravité et du caractère sérieux de l’augmentation de l’islamophobie en Angleterre et dans toute Europe. 

Tikriti a partagé que la lettre a suscité des inquiétudes parmi les musulmans du pays, «les familles sont extrêmement mal à l'aise dans les régions où les lettres ont été envoyées, certaines personnes disent qu'elles ont peur de quitter leur domicile. Des extrémistes pourraient considérer ces courriers comme une invitation à la violence et en profiter pour déverser leur haine», a-t-il déploré.

Exprimant sa satisfaction face au l’ouverture d’une enquête par les forces de l’ordre britanniques, Tikriti indique qu’il s’agit là d’une avancée dans un contexte où le gouvernement, «loin de reconnaître la menace que constitue l’islamophobie, ne souhaitait même pas admettre son existence». 

Il ajoute que l’islamophobie n’est pas uniquement une menace pour les individus de confession musulmane mais pour la communauté anglaise, dans son ensemble. 

C’est pourquoi il met en lumière la nécessité de «s’unir pour condamner ces faits». 

- «Acte de malfaisance»

L’objectif de ces lettres est de diviser la communauté et de générer la peur, déclare Sir Iqbal Sacraine, ancien président du Conseil exécutif des Musulmans de Grande-Bretagne.

Qualifiant la lettre islamophobe d’ «acte de malfaisance», Sacraine indique que «se cache derrière elle, la volonté de détruire l’esprit de solidarité et la cohésion construits au fil des années». 

Félicitant le gouvernement anglais pour l’attitude adoptée face à la lettre, Sacraine a, néanmoins, ajouté qu’une plus forte réaction est nécessaire. 

«Il est important de s'assurer que de tels incidents ne se reproduisent pas et il faut donner, aux communautés menacées, la garantie que leur sécurité sera assurée», a-t-il conclu.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss