L’Allemagne accorde un prêt global de 465 millions d’euros à la Tunisie


Samedi 2 Décembre 2017 - 11:08
AA


La Tunisie et l’Allemagne ont signé un accord de prêt en vertu duquel Berlin octroie une enveloppe de 300 millions d’euros sur trois ans, au titre d’un appui financier au budget de l’Etat tunisien, en plus d’un montant de 165 M€ destiné au financement des petites et moyennes entreprises (PME), selon un communiqué de la présidence tunisienne transmis à l’agence Anadolu.


L’accord a été conclu par les deux parties lors du sommet Union européenne-Afrique tenu à Abidjan les 29 et 30 novembre.

En marge de ce sommet, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a eu une rencontre de travail avec la chancelière allemande Angela Merkel au cours de laquelle il s’est félicité « des aides importantes » apportées par l’Allemagne à la Tunisie dans le cadre du mécanisme mis en place lors du sommet du G20 sur le partenariat avec l’Afrique appelé « Compact with Africa ».

Après avoir salué l’accord de principe réitéré par le gouvernement allemand pour la reconversion d’une partie de la dette tunisienne en projets de développement, le président Caïd Essebsi a mis l’accent sur « l’importance particulière » qu’accorde son pays au renforcement de ses relations avec l’Allemagne «surtout en cette période délicate marquée par les défis économiques, sociaux et sécuritaires auxquels est confrontée la Tunisie ».

Selon lui, ces défis « nécessitent un appui exceptionnel du gouvernement de Berlin et une plus grande implication du secteur privé allemand pour investir en Tunisie notamment dans les projets ciblant les régions de l’intérieur du pays et encourager le flux touristique allemand vers la Tunisie ».

Selon le communiqué, la chancelière allemande a exprimé sa considération pour les avancées réalisées par la Tunisie sur la voie de la consécration de la démocratie, soulignant l’intérêt que porte son pays à la réussite de l’expérience tunisienne.

Elle a assuré que les autorités allemandes continueront d’apporter l’appui nécessaire à la Tunisie pour lui permettre de faire face aux défis économiques et sociaux et dans sa lutte contre le terrorisme.

Pour combler le déficit de son budget pour 2018 estimé à plusieurs milliards de dollars, la Tunisie table sur le recours aux institutions financières internationales dont le FMI (Fonds monétaire international) et ses partenaires économiques, en premier lieu les pays de l’Union européenne avec lesquels s’opèrent 80% de ses échanges commerciaux. L’Allemagne est son deuxième partenaire, après la France. 


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss