L’UNICEF réclame des aides d’urgence pour 720 mille enfants Rohingyas


Vendredi 23 Février 2018 - 12:31
AA


Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a appelé la communauté internationale à s’employer d’urgence en vue de répondre aux besoins de 720 000 enfants des musulmans Rohingyas qui sont victimes d'actes de violence au Myanmar. L'organisation onusienne a dit craindre une détérioration de la situation avec l’approche de la saison d’ouragans au Bangladesh.


"Environ 720 mille enfants de l’Etat de Rakhine (Arakan) sont essentiellement pris au piège - ou bien cernés par la violence et les déplacements forcés à l'intérieur du Myanmar, ou bien bloqués dans des camps surpeuplés au Bangladesh", a appris Anadolu d’un communiqué de Manuel Fontaine, directeur des programmes d'urgence de l'UNICEF.

Selon Fontaine, la Crise des Rohingyas pourrait perdurer si on ne parvient pas à une solution radicale pour l’Etat d’Arakan ; une solution qui soit en profondeur.

Le rapport indique que plus de 534 000 enfants Rohingyas vivent dans des camps de réfugiés au Bangladesh, tandis que près de 185 000 vivent chez leurs proches et voisins au Myanmar après avoir fui les actes de violence et les événements tragiques qui perdurent dans l'État d'Arakan.

Le Fonds onusien pour l’enfance a expliqué que la prochaine saison des cyclones au Bangladesh affectera les camps de réfugiés "fragiles et insalubres". La saison d’ouragans qui se déclenche chaque année à partir du mois de mars engendre des glissements de terrain, ce qui pourrait conduire à l'apparition de maladies hydriques et contagieuses. 

Le rapport a également appelé le gouvernement du Myanmar à mettre fin à la violence contre les musulmans Rohingyas, affirmant qu'ils devraient jouir des droits fondamentaux tels que la liberté de circulation, l'accès aux services de santé et d'éducation, outre les moyens de subsistance. 

En 23 novembre dernier, le gouvernement birman et le Bangladesh avaient signé un mémorandum d’entente sur le rapatriement de centaines de milliers de musulmans Rohingyas, ayant fui les agressions et les massacres brutaux commis par l’armée du Myanmar et les milices bouddhistes extrémistes dans l’'Etat d'Arakan.

Les crimes qui se poursuivent depuis des années contre les Rohingyas ont, selon les Nations Unies, contraint quelque 826 000 personnes à se réfugier au Bangladesh - 656 000 d'entre eux ayant fui le pays depuis le 25 août dernier.

Selon l'organisation internationale "Médecins sans frontières" (MSF), pas moins 9 000 personnes appartenant à la minorité Rohingya ont été tuées dans l'Etat d'Arakan, à l'ouest du Myanmar, entre le 25 août et le 24 septembre derniers. 


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss