L'euro baisse face au dollar, plombé par la note du Portugal


Mardi 13 Juillet 2010 - 13:15
AFP


Londres - L'euro baissait fortement face au dollar mardi, plombé par l'abaissement de la note souveraine du Portugal par l'agence de notation Moody's, qui relançait les inquiétudes sur la santé budgétaire des pays membres de la zone euro.


L'euro baisse face au dollar, plombé par la note du Portugal
A 09H10 GMT (11H10 à Paris), l'euro valait 1,2545 dollar, contre 1,2594 dollar lundi vers 21H00 GMT.

L'euro baissait aussi face à la devise nippone à 110,85 yens contre 111,63 yens mardi.

Le dollar perdait également du terrain face au yen, à 88,36 yens contre 88,62 yens lundi soir.

Vers 07H25 GMT (09H25 à Paris), soit au moment de l'annonce de Moody's, l'euro, qui évoluait auparavant presque à l'équilibre, a chuté jusqu'à 1,2533 dollar, son plus bas niveau depuis une semaine, pénalisé par un regain d'inquiétudes sur la santé budgétaire de la zone euro, particulièrement des pays dits périphériques que sont le Portugal, l'Espagne, l'Italie, l'Irlande et la Grèce.

L'agence de notation financière Moody's a annoncé mardi avoir abaissé de deux crans la note souveraine du Portugal, à A1 contre AA2, en raison de perspectives de croissance toujours relativement faibles et d'une détérioration des finances publiques du pays.

Moody's a également dit s'attendre à une détérioration "pour au moins deux ans encore" des paramètres de la dette, dont le poids par rapport au Produit intérieur brut (PIB) devrait atteindre 90% avant de se stabiliser.

"Les eaux restent troubles en ce qui concerne la crise des dettes souveraines (...), et même si cette annonce n'a pas surpris les investisseurs, (...) elle réaffirme la fragilité des notes de crédits pays dont les dettes sont très élevées et tout abaissement est vu comme un désaveux", commentait Joshua Raymond, analyste chez City Index.

Malgré ce rappel inquiétant sur l'état des dettes publiques européennes, la monnaie unique reste bien au-dessus du plus bas depuis quatre ans qu'elle avait atteint le 7 juin, à 1,1877 dollar.

L'euro restait tout de même aussi à distance de son plus haut niveau en deux mois, à 1,2722 dollar, atteint vendredi, sur un marché anxieux dans l'attente des résultats des tests de résistance des principales banques européennes dont la publication est prévue le 23 juillet.

"Les marchés restent préoccupés par le fait que ces tests (censés rendre compte de la capacité de résistance des établissements bancaires à des conditions extrêmes, ndlr) pourraient n'être pas suffisamment stricts et ainsi peu informatifs", commentaient les analystes de Commerzbank.

La santé des banques européennes inquiète d'autant plus que certains économistes ont indiqué que les tests allaient montrer que certaines banques avaient besoin d'une recapitalisation.

La confiance des investisseurs était par ailleurs pénalisée par la baisse plus forte que prévu de l'indice ZEW, principal baromètre de confiance des milieux financiers dans les perspectives de l'économie allemande, qui s'est établi à 21,2 points en juillet, contre 28,7 points en juin.

Vers 09H10 GMT, la livre britannique se reprenait face à l'euro à 83,23 pence pour un euro, comme face au billet vert à 1,5072 dollar.

La devise helvétique gagnait du terrain face à l'euro à 1,3329 franc suisse pour un euro, mais baissait face au dollar à 1,0626 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or valait 1.204,65 dollars contre 1.205,50 dollars lundi soir.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement