L'euro remonte, soutenu par l'aide de l'UE et du FMI à l'Irlande


Lundi 22 Novembre 2010 - 10:32
AFP


Tokyo - L'euro remontait lundi face au dollar, après la décision de l'Union européenne et du FMI d'attribuer une aide financière à l'Irlande dont les difficultés budgétaires avaient affolé les marchés ces dernières semaines.


L'euro remonte, soutenu par l'aide de l'UE et du FMI à l'Irlande
Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris) l'euro valait 1,3746 dollar contre 1,3673 dollar vendredi à 22H00 GMT. Mardi dernier l'euro avait chuté jusqu'à 1,3447 dollar, au plus bas depuis fin septembre.

L'euro était aussi en hausse face à la devise nippone à 114,71 yens contre 114,11 yens vendredi soir.

Le dollar reculait légèrement face au yen à 83,46 yens contre 83,51 yens vendredi soir.

L'Union européenne et le FMI ont répondu favorablement dimanche soir à une demande d'aide appelée à aller jusqu'à 90 milliards d'euros pour l'Irlande, qui va devenir le deuxième pays de la zone euro à bénéficier cette année d'un soutien après la Grèce.

Ces développements ont semblé rassurer les opérateurs du marché des changes.

"Le sentiment s'améliore avec cette décision de l'Irlande de réclamer une aide de l'Union européenne et du FMI", a expliqué Frances Cheung, de Crédit Agricole.

"Toutefois, vu qu'une aide financière était attendue par le marché, son calendrier est aussi important. Il est possible qu'un accord entre le gouvernement irlandais et l'UE-FMI soit repoussé après les élections partielles du 25 novembre et la publication des détails", mardi 23 novembre, du plan de rigueur préparé par Dublin, a ajouté l'analyste.

Un avis partagé par Barclays Capital qui relève dans une note que "si l'accord est reporté plus tard dans la semaine, ou si le montant de l'aide est inférieur à ce qu'attendent les marchés, l'euro risque de chuter".

Le fait que les fonds prévus ne dépassent pas les 100 milliards d'euros est en outre "pas mauvais en soi", car cela en fait un plan "pas trop onéreux", a jugé Alex Sinton, de la banque ANZ, cité par Dow Jones Newswires.

La nécessité pour l'Irlande d'avoir recours à cette aide reste toutefois de mauvaise augure pour la monnaie unique européenne, dont la hausse devrait en conséquence rester limitée, a-t-il ajouté.

L'euro avait nettement baissé face au dollar depuis deux semaines, retombant sous la barre des 1,40 dollar et passant même brièvement en dessous de 1,35 dollar, notamment à cause de l'inquiétude des investisseurs pour la santé budgétaire de l'Irlande.

L'enveloppe de 90 milliards d'euros constitue un montant proche de celui accordé au printemps à la Grèce. Athènes avait obtenu un prêt de 110 milliards d'euros sur trois ans, étant alors dans l'impossibilité d'emprunter à des taux d'intérêt abordables pour refinancer sa dette.

L'objectif est similaire pour l'Irlande. Mais il s'agit cette fois principalement d'aider les banques irlandaises en crise, que Dublin a déjà dû renflouer à hauteur de 50 milliards d'euros, faisant du coup grimper son déficit public à des sommets: 32% du Produit intérieur brut attendu cette année.

Vers 07H00 GMT, la devise helvétique reculait face à l'euro à 1,3649 franc suisse pour un euro, mais reculait face au billet vert à 0,9930 franc suisse pour un dollar.

La livre britannique reculait face à l'euro à 85,83 pence pour un euro mais progressait face au billet vert à 1,6014 dollar.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement