L’ex présidente sud-coréenne condamnée à 24 ans de prison


Vendredi 6 Avril 2018 - 13:41
AA


Un tribunal sud-coréen a condamné, vendredi, l’ex présidente sud-coréenne, Park Geun-hye, à 24 ans de prison pour implication dans des affaires de corruption.


La Cour centrale du district de Séoul a émis son jugement, accusant Park Geun-hye d’abus de pouvoir et d’avoir reçu des pots-de-vin et exercé un chantage, avec l’un de ses proches, pour obtenir des dizaines de millions de dollars de certaines entreprises, a rapporté l’agence de presse américaine "Associated Press".

Park avait été arrêtée en mars 2017 et avait été maintenue en détention, près de la capitale Séoul.

Elle a, cependant, refusé de se présenter à l’audience du vendredi, sous prétexte d’être malade, a précisé la même source.

Park est la première femme à avoir accédé à la présidence de la Corée du Sud. Elle avait été limogée par une décision de la Cour constitutionnelle, en mars 2017.

Des protestions avaient éclaté, avant son limogeage, sur fond d’affaires de corruption, ce qui avait conduit le parlement sud-coréen à adopter un projet de loi pour lui retirer la confiance, en décembre 2016. Cette mesure avait alors été approuvée par la Cour constitutionnelle.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss