L'or atteint pour la première fois 1.295 dollars après la réunion de la Fed


Mercredi 22 Septembre 2010 - 15:25
AFP


Londres - Le prix de l'or a atteint mercredi le niveau sans précédent de 1.295 dollars l'once, profitant d'une dégringolade du dollar au lendemain d'une réunion de la banque centrale américaine (Fed), qui s'est dite prête à de nouvelles mesures pour soutenir l'économie.


L'or atteint pour la première fois 1.295 dollars après la réunion de la Fed
Vers 09H15 GMT, l'once d'or est montée jusqu'à 1.295,00 dollars, après avoir franchi mardi pour la première fois le seuil de 1.290 dollars à l'issue d'une réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

"La combinaison d'un affaiblissement du dollar et du communiqué de la Fed, qui indiquait qu'elle pourrait assouplir sa politique monétaire pousse irrésistiblement l'or vers de nouveaux records", commentait pour l'AFP Manoj Ladwa, courtier du cabinet ETX Capital.

"La banque centrale américaine a reconnu un net ralentissement de la croissance économique (...) et le marché n'attend pas de relèvement des taux d'intérêts avant fin 2011 : tout cela apporte un soutien indéniable aux prix de l'or", confirmait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

La Fed s'est dite prête à prendre de nouvelles mesures pour lutter contre le ralentissement de la reprise économique, mais également pour faire revenir l'inflation à des niveaux acceptables.

La probabilité renforcée de voir l'institution adopter des mesures d'assouplissement monétaire supplémentaire dans les mois à venir pesait lourdement sur la monnaie américaine, ce qui était de nature à rendre plus attractifs les achats d'or libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, le constat de la Fed sur le ralentissement de l'économie confirmait des perspectives économiques moroses propres à conforter le métal jaune dans son statut de valeur refuge.

Dans ce contexte favorable, les analystes s'attendent dans l'ensemble à ce que les cours poursuivent leur envolée.

"Certains estiment que l'or pourrait perdre de son lustre et s'essouffler autour du seuil de 1.300 dollars, mais la tendance est encore clairement à la hausse", insistait Manoj Ladwa.

Pour Michael Hewson, analyste de CMC Markets, "que l'or puisse s'aventurer vers les 1.500 dollars l'once d'ici la fin de l'année n'est pas du tout impossible, étant donné que la demande est bien partie pour rester particulièrement robuste" sur les prochains mois.

"La principale raison de la montée de l'or est la peur, pas injustifiée, des investisseurs que les banques centrales vont continuer à dévaluer leurs devises alors que les gouvernements redoutent un retour en récession", soulignait M. Hewson.

A cette demande des investisseurs s'ajoutent des achats accrus d'or par les banques centrales, mais aussi une demande physique : "L'Inde est au milieu de festivités traditionnelles qui vont culminer en novembre, et qui se traduisent normalement par un pic saisonnier de la consommation d'or", expliquait Michael Hewson.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement