La Bourse de Paris évolue toujours en recul à la mi-journée


Vendredi 31 Mars 2017 - 13:20
AFP


La Bourse de Paris évoluait toujours en léger recul (-0,30%) vendredi à la mi-journée, les investisseurs engrangeant quelques bénéfices avant de finir un premier trimestre solide qui a ramené l'indice au-dessus des 5.000 points.


A 12H25 (10H25 GMT), l'indice CAC 40 perdait 15,10 points à 5.074,54 points, dans un volume d'échanges de 995 millions d'euros. La veille, il avait gagné 0,41%.

La cote parisienne a débuté en léger repli et n'a pas changé d'avis depuis.

"Le marché termine le trimestre en roue libre, avec de faibles volumes et des petites prises de profit", a observé auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant bleu Gestion.

Mais selon lui, au-delà de la circonspection du jour, "la cote parisienne reste optimiste" grâce notamment au recul des inquiétudes liées à la présidentielle française qui permet au "CAC 40 de rattraper son retard" par rapport à d'autres indices boursiers.

L'inflation a constitué l'un des principaux thèmes de la matinée, avec un fort rebond des prix en mars en France et à l'inverse un ralentissement net pour l'inflation dans la zone euro dans son ensemble. Mais l'impact de ces indicateurs sur le marché a été limité.

En matière de statistiques, aux Etats-Unis, les dépenses et revenus des ménages en février, l'activité économique dans la région de Chicago en mars et la 2e estimation de la confiance des consommateurs pour le même mois (indice de l'Université du Michigan) sont aussi à l'agenda.

En termes de valeurs, Groupe Flo décollait de 29,81% à 1,35 euro, propulsé par son annonce d'une offre de reprise de la part du groupe d'hôtellerie, de restauration et de distribution Bertrand.

Euro Disney montait de 0,50% à 2,01 euros alors que se tient une assemblée annuelle des actionnaires qui pourrait être la toute dernière, la maison mère américaine devant lancer fin avril une offre publique d'achat (OPA) pour reprendre le contrôle complet de sa filiale française accablée par la dette.

Remy Cointreau bénéficiait (+1,86% à 90,52 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "acheter" par Goldman Sachs.

Altran Technologies profitait (+3,97% à 15,83 euros) d'un relèvement de son objectif de cours par Berenberg et du refus du tribunal correctionnel de Paris de condamner le groupe et plusieurs anciens dirigeants, parce qu'ils avaient déjà été sanctionnés par l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour des malversations vieilles de 15 ans.

Transgene montait de 16,67% à 3,22 euros, le marché accueillant très favorablement une communication du groupe annonçant des données "très prometteuses" dans sa nouvelle génération de traitements immunothérapeutiques.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement