La France, première étape européenne non anglophone pour le Huffington Post


Lundi 10 Octobre 2011 - 10:34
AFP


Paris - Le lancement d'une édition française du Huffington Post, annoncé lundi, est une première "incursion" dans l'Europe non anglophone pour le journal en ligne américain, avant peut-être l'Espagne, l'Italie ou l'Allemagne, a indiqué à l'AFP sa fondatrice, Arianna Huffington.


Arianna Huffington
Arianna Huffington
"Nous le voyons comme notre première incursion dans la zone euro", a expliqué la présidente et rédactrice en chef du Huffington Post Media group, de passage à Paris.

Elle a annoncé lundi avoir conclu, après plusieurs mois de discussions, un accord avec Le Monde pour le lancement d'une édition française du journal, qui fusionnera avec le site participatif Le Post, contrô lé par le quotidien français.

Le Huffington Post est l'une des réussites les plus respectées du web, mélangeant informations, divertissement, opinions et blogs écrits notamment par des célébrités.

Lancé en 2005 et acheté en février 2011 par le portail internet AOL, le groupe a débuté son expansion en dehors des Etats-Unis en lançant des éditions anglophones au Canada, en mai, et au Royaume Uni, en juillet.

Mais "au Royaume-Uni et au Canada, vous avez la même langue" qu'aux Etats-Unis. "C'est différent", ajoute-t-elle.

Le site internet qui sera lancé en France dans la deuxième quinzaine de novembre par le Huffington Post et Le Monde, "tout en français", sera "entièrement dirigé par des journalistes français. Il sera ancré dans la culture française", a souligné Arianna Huffington.

Née en Grèce, la journaliste se dit vraiment enthousiaste "à l'idée de lancer une version ici, et d'honorer tout ce qui est français".

"La France a une culture des médias sociaux développée, avec des blogueurs étonnants, et aussi une grande culture journalistique. Donc dès le début, nous avons vu que le Huffington Post pourrait allier le meilleur du journalisme traditionnel et des nouvelles technologies et des nouveaux médias", explique-t-elle.

Pour Arianna Huffington, "notre partenariat avec Le Monde, qui est une institution journalistique, additionné à nos technologies les plus avancées pour le blog, le commentaire et les médias sociaux, c'est comme un rêve qui devient réalité".

Le lancement en France marque un jalon dans l'expansion du Huffington Post. Le groupe américain compte continuer ce mouvement dans d'autres pays non-anglophones, explique Arianna Huffington.

"Nous sommes en discussions en Espagne, et nous espérons pouvoir y lancer un site bientô t, d'ici la fin de l'année ou au début de l'année prochaine", indique la fondatrice du Huffington Post.

Des discussions sont également sur le point de débuter en Italie et en Turquie, ajoute la journaliste, qui va entamer une tournée à Milan, Istanbul et Madrid après son passage à Paris.

Le Huffington Post, qui travaille aussi à l'ouverture d'une édition en Australie, a engagé des discussions au Brésil et "s'intéresse aussi clairement au Japon et l'Allemagne", indique la fondatrice du site d'informations.

Elle précise rechercher à chaque fois des partenariats avec des acteurs locaux pour le développement dans des pays non anglophones.

"Si c'est une langue différente, je pense que c'est mieux d'avoir un partenaire français, allemand ou espagnol, ajoute-t-elle. Parce que le site doit être vraiment, authentiquement français, allemand ou espagnol", explique-t-elle.

Aux Etats-Unis, le Huffington Post affirme attirer 37 millions de lecteurs par mois et être devenu en juin le plus important journal en ligne du monde, dépassant le site du prestigieux New York Times.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement