La résolution du conflit du Sahara permettra la construction de l'unité maghrébine et africaine, selon le Cameroun


Mardi 16 Octobre 2018 - 09:42
MAP



New York (Nations-Unies), 15/10/2018 (MAP) – Le Cameroun a souligné, lundi, devant la 4è Commission de l’Assemblée générale des Nations-Unies, que la résolution du conflit autour du Sahara marocain, dans le cadre du processus politique onusien en cours, permettra la construction de l’unité maghrébine et africaine, la promotion du développement durable, et l’émergence du grand marché commun africain.

"On ne le soulignera jamais assez, construire la paix au Sahara, c'est renforcer l'entente, l'amitié et la fraternité entre le Maroc et l'Algérie, deux grands pays du Maghreb (...); c'est construire cette grande région elle-même en y renforçant la coopération entre ses pays et ses peuples; c'est aussi œuvrer à partir de cette base à l’avènement de l'unité africaine, du développement durable et du grand marché commun africain auxquels appelle de tous ses voeux l'Union Africaine dans l'Agenda 2063", a affirmé l’ambassadeur du Cameroun à l’ONU, M. Tommo Monthe, devant les membres de la Commission.

M. Monthe a également réaffirmé le soutien de son pays au processus politique en cours mené sous l’égide du Secrétaire général des Nations-Unies, M. Antonio Guterres, tout en se félicitant de "l'attention accrue qu'il apporte à ce dossier depuis le début de son mandat".

Le Cameroun se félicite également des efforts déployés par l'Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara, M. Horst Kohler, a-t-il poursuivi, notant que depuis sa prise de fonction, celui-ci a su imprimer "un nouvel élan au processus politique afin de parvenir à une solution qui s'insère dans le cadre d'arrangements conformes aux buts et principes énoncés dans la Charte des Nations-Unies".

"Notre pays exprime son plein appui aux efforts de l'Envoyé personnel et encourage la participation des parties et des Etats voisins a ces efforts", a insisté l’ambassadeur, ajoutant que le Cameroun appuie également les recommandations des résolutions du Conseil de Sécurité sur le Sahara, y compris la résolution 2414 du 27 avril 2018 "qui indique aux parties la voie à suivre en vue d'arriver à un compromis durable".

"C'est à juste titre que le Conseil de sécurité a réaffirmé, dans cette résolution, que la solution politique à ce différend de longue date ainsi que la coopération renforcée entre les Etats membres de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), contribueraient à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel", a conclu M. Monthe.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement