Le Guatemala annonce le transfert de son ambassade à Jérusalem : Israël s'en félicite


Lundi 25 Décembre 2017 - 12:05
AA


Des responsables israéliens ont salué la décision du président du Guatemala, Jimmy Morales, de transférer l'ambassade de son pays de Tel-Aviv à Jérusalem.


La ministre israélienne de la Justice, Ayelet Shaked, a déclaré à cet égard :

"Je remercie le président du Guatemala pour sa décision courageuse de transférer l'ambassade de son pays à Jérusalem".

Dans une déclaration à la presse dont une copie est parvenue à Anadolu, Shaked a renchéri : "Je suis certaine que ce n’est que le premier pas dans le processus de transfert des ambassades étrangères à Jérusalem".

Pour sa part, le président de la Knesset, Yuli-Yoel Edelstein, a déclaré : "Je félicite mon ami Jimmy Morales pour sa décision audacieuse de transférer l'ambassade de son pays en Israël à Jérusalem."

"Votre décision prouve que vous et votre pays êtes de vrais amis d'Israël, et je suis confiant que nos relations se développeront davantage au bénéfice des deux pays", a-t-il ajouté dans un communiqué de presse, dont Anadolu a reçu une copie.

Quant au maire israélien de Jérusalem, Nir Barkat, il a déclaré dans un communiqué : "Nous avons à Jérusalem une rue appelée « Rue de Guatemala », une « école du Guatemala » et nous aurons bientôt l'ambassade guatémaltèque (…) Bienvenue à Jérusalem".

Le président du Guatemala, Jimmy Morales, avait annoncé dimanche soir, le transfert de l'ambassade de son pays en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Il s’agit ainsi du premier Etat à s'opposer à la résolution adoptée par l'ONU, jeudi dernier.

Morales avait déclaré sur son compte Facebook s’être entretenu avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, soulignant qu’il lui a annoncé sa décision.

La décision du président américain de Trump annoncée le 6 décembre, de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël et de transférer l'ambassade de Washington dans la ville occupée avait provoqué un large rejet international.

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté à une écrasante majorité, jeudi dernier, une résolution rejetant la décision de Trump, à l'initiative de la Turquie et du Yémen.

Le Guatemala figure parmi les neuf pays qui ont voté contre cette résolution à l’Assemblée Générale de l'ONU.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss