Le Nigeria réintègre 3.000 soldats dans la lutte contre Boko Haram


Jeudi 3 Septembre 2015 - 17:36
AFP


Abuja - L'armée nigériane a déclaré jeudi avoir réintégré quelque 3.000 soldats accusés d'actes d'insoumission dans la lutte contre les islamistes de Boko Haram.


Le porte-parole de l'armée, le colonel Sani Usman, a précisé à la presse à Abuja qu'un total de 5.000 dossiers avaient été examinés et que sur ce nombre 3.032 soldats avaient été graciés et réintégrés.

"Ils ont montré qu'ils étaient prêts à retourner au combat contre les insurgés et ont débuté un nouvel entrainement", a-t-il dit.

Le colonel Usman a ajouté que les autorités militaires avaient confirmé les condamnations des soldats qui avaient un "dossier criminel", sans préciser davantage.

La justice décidera in fine du sort de 66 soldats condamnés à mort pour mutinerie et abandon de poste au front. "Les condamnés ont déjà fait appel. La justice suit son cours", a-t-il dit.

Des soldats nigérians avaient refusé à plusieurs reprises de combattre les islamistes dans leurs fiefs du nord-est, se disant sous-équipés et sous-armés face à leurs adversaires.

L'année dernière, des soldats postés à Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno et principale ville du nord-est du Nigeria, se sont rebellés après avoir été assignés dans une région reculée pour combattre les islamistes.

Des épouses de soldats avaient elles aussi organisé une manifestation devant une caserne, pour dénoncer l'utilisation de leurs maris comme "chair à canon" face à des insurgés bien mieux armés.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 10:12 Report du procès à Bruxelles de Salah Abdeslam

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss