Le complexe portuaire de Tanger Med : Une nouvelle fenêtre sur le monde


Samedi 21 Juillet 2012 - 11:17
Centre d’Etudes Internationales


Jouissant d’une situation géographique stratégique, le royaume chérifien n’a eu de cesse de mettre en avant ses atouts en vue de l’édification d’un Maroc plus fort, occupant toute la place lui revenant, notamment sur le plan régional. En outre, la détermination avec laquelle sont initiés les projets structurants en dit long sur cette volonté d’aller de l’avant. La dynamisation du secteur portuaire, entre autres, fait partie de cette stratégie pour laquelle le Maroc a opté, dont l’objectif est de développer, en particulier les régions du Nord. C’est ainsi que le projet Tanger Med, port situé à 14 kilomètres à peine au sud de l’Espagne, a été lancé en 2002, en réponse à l’appel royal à mettre en place un ensemble portuaire sur les rives du détroit.


Le complexe portuaire de Tanger Med : Une nouvelle fenêtre sur le monde
Situé sur la deuxième voie maritime la plus fréquentée mondialement, en l’occurrence le détroit de Gibraltar, avec un trafic de plus de 100 000 bateaux par an, le complexe portuaire de Tanger Med présente une opportunité d’affaires considérable. Il comprend notamment, un port en eau profonde pour les activités de transbordement, un port passager, une zone franche logistique de 98 hectares pour l’entreposage des marchandises, des zones franches industrielles pour l’exportation de la production marocaine, une zone franche commerciale de 125 hectares à Fnideq, laquelle sera desservie par l’axe autoroutier reliant les deux villes, de  Tanger et de Rabat, en plus de la mise en place d’autres infrastructures, dont les trains, les autoroutes et les barrages. Ceci étant, ledit projet vise initialement la baisse du chômage, à travers la création de plusieurs postes d’emploi et l’attraction d’investissements étrangers à même de participer à la consolidation de l’économie nationale.

Représentant indéniablement une infrastructure majeure dans le bassin méditerranéen ainsi qu’un chantier revêtant une dimension internationale, le complexe portuaire de Tanger Med a été mis en service à partir de juillet 2007. Il accueille une vaste panoplie de navires dont les plus grands porte-conteneurs du monde, mesurant environ 400 mètres de longueur. De même, d’ici 2015, certains observateurs estiment que sa capacité atteindra 8 millions de conteneurs, 7 millions de passagers, 700 000 camions, 2 millions de véhicules et 10 millions de tonnes d’hydrocarbures, le prédisposant de la sorte à devenir l’un des dix plus grands ports au monde.

Disposant de moyens opérationnels conformes aux standards internationaux, cette nouvelle porte sur le monde consolide la position du royaume en tant qu’acteur majeur dans le commerce international. Notons qu’à l’issue des trois premiers trimestres de l’année 2011, l’activité portuaire de Tanger Med a enregistré un volume global de 75,2 millions de tonnes, soit une hausse de 11,9 % en comparaison avec la même période de 2010. Plus encore, selon un communiqué établi par l’Autorité portuaire de Tanger Med, le trafic global a atteint environ 27 millions de tonnes au titre de l’année 2011.

Ce dynamisme, en termes de changements et de réformes qu’incarne ce projet de grande envergure, a réussi son pari, en ce sens qu’il a pu devenir, en un temps record, un réel remède contre le chômage. Ainsi, les différents projets qu’accueille la plateforme Tanger Med, qui est au demeurant un important outil de développement local et national, ont contribué indubitablement à la baisse du chômage et par conséquent à l’amélioration de la vie quotidienne d’une grande partie de la population marocaine, grâce à la création de milliers d’emplois, directs et indirects. L’objectif étant la création, entre 2003 et 2020, de 200 000 emplois grâce au port et à sa zone franche. Aussi la région a-t-elle pu échapper, comme d’ailleurs ce fut la volonté du roi Mohammed VI, à sa marginalisation et est devenue une zone d’attraction prospère.

Cela dit, le complexe portuaire en question se veut être un « pont maritime » entre les rives nord et sud de la Méditerranée. D’autant plus, qu’il constitue un avantage indéniable pour le commerce extérieur et une opportunité pour les investisseurs nationaux et étrangers.

In fine, ce projet d’envergure témoigne encore une fois de la volonté du Maroc de consolider ses acquis, particulièrement, en matière de développement socio-économique. Le complexe portuaire de Tanger Med n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, de la détermination du royaume chérifien à déployer les efforts nécessaires en vue d’éradiquer la pauvreté et les inégalités socio-économiques. Ainsi, l’engagement du Maroc sur la voie des réformes a incontestablement renforcé sa position économique sur les scènes, régionale et internationale.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss