Le fabricant chinois de drones DJI veut lever 500 millions de dollars


Jeudi 22 Mars 2018 - 11:48
Reuters


Hong Kong - Le groupe chinois SZ DJI Technology, premier fabricant mondial de drones non militaires, est en discussions avec des investisseurs pour lever au moins 500 millions de dollars (405 millions d’euros) avant une introduction en Bourse, a-t-on appris de trois sources proches du dossier.


Avec ce financement, qui devrait être obtenu en partie par de la dette, l’entreprise chinoise serait valorisée à environ 15 milliards de dollars, deux fois plus qu’en 2015, ont précisé les sources.

DJI mise sur le grand appétit des investisseurs pour les actions des sociétés technologiques chinoises et la forte croissance de la demande de drones à usage commercial.

La société basée à Shenzhen prévoit de développer des drones pour des secteurs comme l’agriculture, l’énergie, la construction et l’inspection de sites, ont indiqué les sources.

Le montant de la levée de fonds pourrait se situer entre 500 et 800 millions de dollars, a calculé une source.

DJI, qui contrôle 70% du marché mondial des drones commerciaux et grand public, veut finaliser sa levée de fonds dans les prochains mois et entrer en Bourse à Hong Kong ou en Chine continentale probablement en 2019, selon les sources.

Mais l’activité de DJI pourrait se heurter aux nouveaux droits de douane que Donald Trump veut imposer sur des importations et à la méfiance de l’administration américaine en matière d’espionnage.

En 2015, la société a fait les gros titres lorsque un de ses drones Phantom s’est écrasé sur la pelouse de la Maison blanche et, en août dernier, l’armée américaine a demandé à son personnel de cesser d’utiliser ses drones en raison de “cyber-vulnérabilités”. DJI a depuis renforcé la sécurité des données sur ses drones.

Un porte-parole de DJI a déclaré que la société n’avait aucune annonce à faire concernant la levée de fonds et qu’elle ne prévoyait pas d’IPO pour le moment, sans plus de précisions.

Fondé en 2006, DJI a réalisé l’an dernier un bénéfice d’environ cinq milliards de yuans (640 millions d’euros), selon une des sources.

Ses concurrents sont le chinois Yuneec, soutenu par Intel, le français Parrot, les divisions de Boeing et de Lockheed Martin dédiées aux drones.

Les dépenses mondiales sur les drones devrait atteindre neuf milliards de dollars cette année et croître à un taux annuel de 30% sur les cinq prochaines années, selon le cabinet d’études IDC, qui estime que plus de la moitié de cette somme sera consacrée aux drones à usage commercial.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss