Le goût du risque diminue avec l'âge


Samedi 4 Février 2017 - 10:24
AA


Tunis - Le goût du risque diminue généralement avec l'âge, affirment des chercheurs américains.


Ce phénomène est lié à la quantité de matière grise dans le cerveau, rapporte le site "Sciences et avenir" , citant une étude réalisée par des chercheurs de l'École de médecine de Yale à New Haven (États-Unis).

Selon ces chercheurs "le goût du risque serait plutôt lié à une différence d'anatomie du système nerveux, qui se modifierait avec l'âge".

Pour établir ce constat, les scientifiques ont fait passer des tests à 52 adultes âgés de 18 à 88 ans, en les incitant à choisir entre la certitude de gagner 5 dollars et l'option plus incertaine (25 %) de gagner quatre fois plus. Les chercheurs ont également mesuré, grâce à un examen IRM, le volume de la matière grise dans plusieurs régions du cerveau, explique "sciences et Avenir".

Ils ont, alors, constaté que la préférence pour le gain assuré augmente avec l'âge. Mais, en intégrant ces données dans un modèle mathématique, ils ont découvert que la variable permettant d'expliquer que ce changement n'est pas l'âge directement, mais la quantité de matière grise présente dans une zone particulière du cerveau, le cortex pariétal postérieur droit, connu pour traiter les informations spatiales et faire agir l'individu en conséquence, précise la même source.

Toutefois, le vieillissement joue bien un rôle dans ce phénomène, puisqu'il entraîne une diminution de la matière grise dans le cortex pariétal postérieur droit. Selon les chercheurs, c'est la raison pour laquelle les personnes âgées présentent une aversion croissante face aux risques, note, enfin le site.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss