Le ministre turc de l'énergie prévoit une baisse des prix pour les consommateurs


Jeudi 28 Janvier 2016 - 13:13
AA


Le ministre turc de l’Energie et des Ressources naturelles, Berat Albayrak, a estimé que la baisse des prix des ressources énergétiques aura prochainement un impact sur le budget des consommateurs


Le ministre turc de l’Energie et des Ressources naturelles, Berat Albayrak, a estimé que la baisse des prix des ressources énergétiques devrait se faire prochainement ressentir sur le budget des consommateurs.

Albayrak a répondu, mercredi, aux questions des journalistes lors d’une émission télévisée sur la chaîne privée turque NTV.

«L'Etat a longtemps subventionné BOTAS [distributeur national de gaz en Turquie], pour contrer les augmentations non contrôlées des prix du gaz naturel. Avec les baisses récentes des prix, nous travaillons avec Botas pour reporter cette baisse sur les prix à la consommation.», a-t-il dit.

Albayrak a ensuite longuement détaillé les investissements réalisés par le gouvernement depuis plus de 13 ans dans le domaine des énergies et des infrastructures qui y sont liées.

Le ministre a soutenu, cependant, que les dix prochaines années seront essentielles pour répondre à l’ensemble des besoins de la Turquie en énergie.

«Notre réseau électrique se fait vieillissant par exemple. C’est pourquoi certaines coupures surviennent lors de grandes consommations. Nous prévoyons donc 18 milliards de Livres turques (TL) pour les cinq prochaines années pour renouveler et développer nos infrastructures électriques», a-t-il expliqué.

Albayrak a aussi expliqué que le gouvernement prévoit de développer de nouveaux projets dans le secteur des énergies renouvelables, allant du solaire à l’éolien.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que le projet de centrale nucléaire à Akkuyu (Sud de la Turquie), mené avec la Russie, se poursuit normalement et qu’il n’y a aucun problème, malgré les tensions entre les deux pays, depuis qu’un avion russe avait été abattu par la Turquie pour avoir violé son espace aérien.

Berat Albayrak est revenu, par ailleurs, sur les débats autour de la nouvelle constitution et le régime présidentiel.

Le ministre a sévèrement critiqué les approches des partis de l’opposition, du Parti Républicain du Peuple (CHP) et du Parti Démocratique des Peuples (HDP), qu’il a accusés de ne pas soutenir la lutte contre le terrorisme du PKK.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss