Les chrétiens fêtent Noël dans l'inquiétude, notamment en Asie


Samedi 23 Décembre 2017 - 11:39
Reuters


QUETTA, Pakistan/DJAKARTA - Les chrétiens se préparent à célébrer Noël dans un climat d‘inquiétude pour leur sécurité, notamment ceux qui vivent dans les pays musulmans d‘Asie et du Proche-Orient un semaine après un attentat de l‘Etat islamique contre une église méthodiste au Pakistan.


En Indonésie, principal pays musulman du monde, la police a annoncé avoir renforcé la sécurité autour des églises et des sites touristiques. En 2000, des attaques quasiment simultanées contre des églises à Noël avaient fait une vingtaine de morts.

Au Caire, où un attentat dans la principale cathédrale copte de la capitale égyptienne a coûté la vie à 25 personnes en décembre 2016, la police patrouillera régulièrement dans les rues autour des églises avant le Noël copte, le 7 janvier, a annoncé le ministère de l‘Intérieur.

A la cathédrale Notre-Dame d‘Héliopolis, dans le nord-est du Caire, les forces de sécurité ont mis en place des détecteurs de métaux aux entrées principales tandis que des véhicules de la police sont stationnés devant le bâtiment avant les messes du 25 décembre, jour de Noël des catholiques et des protestants.

L‘Allemagne est également en état d‘alerte élevée un an après l‘attentat au véhicule-bélier qui a fait 12 morts sur un marché de Noël à Berlin.

Un colis suspect a conduit à l’évacuation vendredi soir d‘un marché de Noël à Bonn, l‘ancienne capitale de l‘Allemagne de l‘ouest.

FOUILLES AU CORPS
Au Pakistan, à Quetta, des membres de l’église méthodiste Bethel Memorial, sont toujours en train de réparer les dégâts causés par deux kamikazes qui ont fait 10 morts et plus de 50 blessés lors d‘une messe dimanche dernier. Une dizaine de policiers surveillent les lieux.

Le gouvernement de la province du Baloutchistan, dont Quetta est la capitale, a prévu de déployer 3.000 membres des personnels de sécurité dans et autour d‘une quarantaine d’églises chrétiennes dimanche et lundi.

Des bénévoles des églises ont également reçu une formation pour procéder à des fouilles au corps et identifier les fidèles qui entrent dans l’église, a déclaré le chef de la police de la province.

La minorité chrétienne du Pakistan, qui représente 1% des 208 millions d‘habitants du pays, est régulièrement visée, avec les musulmans chiites et soufis, par les islamistes fondamentalistes sunnites.

A Lahore, dans l‘est du Pakistan, chaque église sera surveillée à l‘aide de caméras de vidéosurveillance, a indiqué un officier de police.

En Malaisie, un responsable de la police explique que la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d‘Israël, a fait monter l‘inquiétude.

A Jérusalem, il n‘est pas prévu de nouvelles mesures de sécurité, a indiqué un porte-parole de la police, mais des policiers seront déployés comme à l‘accoutumée autour des sites chrétiens et notamment l’église du Saint-Sépulcre.

Les convois de fidèles en provenance de Bethléem, considéré comme le lieu de naissance du Christ en Cisjordanie, seront sécurisés par l‘Autorité palestinienne.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod