Les dépenses militaires mondiales augmentent de 2,6%, 1822 milliards de dollars en 2018


Lundi 29 Avril 2019 - 15:38
AA


Les dépenses militaires mondiales ont atteint 1822 milliards de dollars en 2018 enregistrant une hausse de 2,6% par rapport à 2017, a annoncé le « Stokholm International Research Institute (Sipri) » lundi dans un communiqué.


Ces dépenses représentent 2,1% du PIB mondial, « soit l’équivalent de 239 dollars par personne », ajoute le communiqué, dont Anadolu a reçu copie.

Cette nouvelle augmentation a été portée principalement par les Etats-Unis et la Chine, dont les dépenses militaires se sont établies, respectivement, à 649 et 250 milliards de dollars en 2018.

Le Sipri explique que les dépenses des Etats-Unis augmentent pour la première fois depuis 2010 (+4,6%) alors que ceux de la Chine progressent pour la 24e année consécutive (+5% en 2018).

« L’augmentation des dépenses des Etat-Unis est imputable à la mise en œuvre, dès 2017, de nouveaux programmes d’achat d’armement sous l’administration Trump », a expliqué Aude Flaurent, directrice du programme Amex (Arms and Military Expenditure Program) au Sipri.

En ce qui concerne la Chine, « L’augmentation des dépenses militaires va de pair avec la croissance économique globale (…) qui alloue chaque année 1,9% de son PIB aux forces armées », a détaillé Nan Tian, chercheur au programme Amex au Sipri.

Selon le Sipri, les Etats-Unis, la Chine, l’Arabie Saoudite, l’Inde et la France étaient les cinq pays les plus dépensiers en armement en 2018, avec 60% des dépenses militaires mondiales.

Autres chiffres révélateurs, communiqués par l’Institut de Stokholm, se rapportent aux dépenses militaires en Asie et Océanie qui ont totalisé 507 milliards de dollars en 2018, ce qui représente 28% des dépenses mondiales, contre 9% uniquement en 1998.

« Les tensions entre les pays en Asie, ainsi qu’entre la Chine et les Etats-Unis sont les principaux moteurs de la croissance continue des dépenses militaires dans la région », affirme Siemon Wezeman, chercheur principal au programme Amex, s’exprimant dans le communiqué du Sipri.

L’institut constate, par ailleurs, une baisse significative des dépenses militaires en Afrique, -8,4%.

Cette baisse est principalement portée par la régression des dépenses militaires de l’Algérie (-6,1%), de l’Angola (-18%) et du Soudan (-49%).


En ce qui concerne la Turquie, le Sipri révèle des dépenses de 19 milliards de dollars en 2018, en progression de 24% par rapport à 2017, « ce qui représente l’augmentation la plus élevée du top 15 des grands dépensiers au monde ».


Le Sipri est un institut international indépendant fondé en 1966. Il mène des recherches sur les conflits et l’armement dans le monde.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement