Libye: le gouvernement italien ne confirme pas la présence de forces spéciales


Jeudi 11 Août 2016 - 09:51
AFP


Le gouvernement italien a refusé jeudi de confirmer les informations des médias sur la présence de forces spéciales en Libye, le Premier ministre italien Matteo Renzi essuyant les critiques de l'opposition sur ce sujet.


s pour mener des frappes sur Syrte.

Les partis d'opposition accusent Matteo Renzi d'abuser de l'article 7bis pour entraîner discrètement l'Italie dans une guerre.

"Ce texte évoque clairement l'envoi d'hommes en renfort pour les opérations de renseignement, ce qui n'a rien à voir avec ce que font actuellement les forces spéciales en Libye", dénoncent les parlementaires du Mouvement Cinq Etoiles, la force la plus populaire du pays.

"Dans un premier temps avec la concession sur nos bases et maintenant avec nos propres hommes sur le sol, le gouvernement nous embarque dans un théâtre de guerre sans le consentement du parlement".

Alors que la Libye a sombré dans le chaos avec la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, le GNA cherche à asseoir son autorité sur l'ensemble du territoire.

Le Washington Post a révélé cette semaine que des forces spéciales américaines aidaient également pour la première fois le gouvernement libyen à Syrte.

A ce jour, le seul soutien pratique apporté par l'Italie était l'évacuation de troupes gouvernementales blessées pour des traitements médicaux.

D'après de récents sondages, 80% de la population italienne refuse l'implication militaire du pays dans les combats en Libye, son ancienne colonie.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss