Londres accuse Moscou de cyberattaques contre des pays de l'OTAN


Jeudi 23 Mai 2019 - 12:29
AA


Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a accusé les services secrets russes de prendre pour cibles les infrastructures nationales de plusieurs pays membres de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).


Hunt s’est exprimé, jeudi, lors de la conférence sur la cyberdéfense de l’OTAN à Londres.

Le Chef de la diplomatie anglaise a surtout relevé la menace russe.

"Ces 18 derniers mois, le Centre National de Cyberdéfense a partagé avec 16 pays de l’OTAN, et plus encore de pays non membres de l’alliance, des informations concernant les cyberattaques russes contre ces pays", a-t-il déclaré.

Selon Hunt, la Russie, à travers ces cyberattaques, a essayé d’influer sur les élections aux Etats-Unis et en Ukraine.

"Nous devons être très clairs sur le fait que des cyberattaques réalisées dans le but de manipuler le système électoral d’un autre pays et de modifier les résultats des élections, sont contraires au droit international et qu’elles rendent légitimes une réponse proportionnée", a-t-il estimé.

Pour le ministre anglais, ces attaques rentrent dans les critères de l’article 5 du traité de l’OTAN, qui indique qu’une "attaque faite contre l’un des membres de l’Alliance est considérée comme ayant été faite contre tous les membres".

"Nous devons être prêts à faire usage de toutes les options que proposent cet article", a-t-il ajouté.

Les relations entre Londres et Moscou se sont nettement dégradées après l’empoisonnement, l’année dernière, de l’espion russe Sergeï Skripal en Angleterre.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement