Lulu, un opéra sulfureux magnifié par la danse à Bruxelles


Mercredi 17 Octobre 2012 - 13:55
AFP


Bruxelles - La danse et les enfants sont à l'honneur sur la scène de l'Opéra de La Monnaie à Bruxelles, qui revisite "Lulu", l'oeuvre sulfureuse et tragique d'Alban Berg, magistralement servie par la soprano canadienne Barbara Hannigan.


Barbara Hannigan
Barbara Hannigan
"Lulu" est l'un des opéras "les plus ambitieux et complexes à monter", selon Peter De Caluwe, le directeur de La Monnaie, qui en a confié la mise en scène à l'audacieux Polonais Krzysztof Warlikowski et la direction musicale au chef d'orchestre britannique Paul Daniel.

Le premier a fait le pari d'aborder l'oeuvre comme un "requiem" à "la mémoire d'un ange", cette Lulu à la beauté fascinante "créée pour attirer, séduire et empoisonner les hommes". Jusqu'à ce qu'elle meure, au bout de la déchéance, entre les bras de Jack l'Eventreur, son dernier "client".

Pendant plus de trois heures, le metteur en scène donne corps à "la forte dimension théâtrale" de l'opéra en mariant au chant le ballet et la vidéo. Intervenant fréquemment sur la scène, comme "des héros sans voix", de jeunes danseurs du ballet d'Anvers symbolisent les rêves d'innocence de Lulu.

"J'ai le sentiment que Lulu, comme figure littéraire, précède la Lolita qu'invente Nabokov avec cette idée qu'il y a chez une adolescente un potentiel érotique qui peut pousser un homme vers la folie", explique le metteur en scène.

Sensuelle et féline, Barbara Hannigan réalise une performance physique en chantant perchée sur les pointes ou la tête renversée sur le lit où elle se livre aux hommes. La soprano est doublée par la danseuse Rosalba Torres Guerrero, et accompagnée par le baryton Dietrich Henschel et la mezzo Natasha Petrinski.

Auteur d'un seul autre opéra ("Wozzeck"), le Viennois Alban Berg n'a jamais finalisé "Lulu": à sa mort en 1935, le troisième acte était seulement orchestré d'une manière primaire. Ce n'est qu'en 1979 que l'oeuvre fut donnée dans sa version complète pour la première fois après avoir été achevée par Friedrich Cerha.

("Lulu", jusqu'au 30 octobre au théâtre de La Monnaie à Bruxelles, www.lamonnaie.be)


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss