Modems: les fabricants chinois dénoncent le protectionnisme européen


Lundi 20 Septembre 2010 - 14:26
AFP


Pékin - Une organisation représentant les fabricants de modems en Chine a dénoncé lundi une enquête antisubventions ouverte par la Commission européenne contre des modems chinois, en faisant part de la "profonde inquiétude" des industriels du secteur.


Modems: les fabricants chinois dénoncent le protectionnisme européen
La Commission européenne a ouvert cette enquête pour les modems pour réseau internet sans fil de type WWAN (réseau haut débit mobile) originaires de Chine, suite à une plainte déposée en août par le producteur belge Option, seul fabricant de ce type de produit dans l'Union européenne.

Selon le ministère chinois du Commerce, la valeur des marchandises qui pourraient être affectées par d'éventuelles taxes s'élève à 4,1 milliards de yuans (466 millions d'euros).

Les exportateurs chinois se disent "choqués" et "profondément inquiets" et sont d'avis que "ces mesures restrictives porteraient un rude coup à des activités commerciales normales en période de reprise économique", selon un communiqué de la Chambre de commerce chinoise pour l'import-export de machines et de produits électroniques.

Le ministère chinois du Commerce avait déclaré jeudi que l'enquête pourrait "nuire aux intérêts des consommateurs européens" et aller à l'encontre de "l'amitié de plus en plus profonde entre la Chine et l'Union européenne".

La croissance du commerce entre l'UE et la Chine a conduit à une augmentation de leurs différends commerciaux. Pékin a contesté au printemps des mesures antidumping sur les chaussures chinoises en portant l'affaire devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

La Chine est le deuxième partenaire commercial de l'UE après les Etats-Unis et le marché vers lequel les exportations européennes enregistrent la plus forte croissance.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement