Mort de l'écrivaine Agota Kristof


Jeudi 28 Juillet 2011 - 12:06
AP


Berne/Neuchâtel, Suisse - Agota Kristof n'est plus. L'écrivaine d'origine hongroise est morte mercredi à Neuchâtel à l'âge de 75 ans, a confirmé la famille, selon un communiqué publié par la Ville de Neuchâtel.


Agota Kristof
Agota Kristof
Traduite dans plusieurs langues, Agota Kristof avait connu le succès avec sa trilogie racontant l'histoire de jumeaux sous ces trois titres: "Le Grand cahier", "La Preuve" et "Le Troisième mensonge". Elle avait reçu le Prix littéraire européen pour le premier tome en 1987.

Agota Kristof avait fui la Hongrie en 1956, à l'âge de 21 ans, et s'était réfugiée en Suisse. Là, elle avait commencé par travailler dans une usine, avant de se réaliser comme écrivaine dans sa langue d'adoption, le français. En 2005 avait paru "C'est égal", qui rassemble 25 textes de l'écrivaine.

Agota Kristof était connue pour son style noir et cinglant. Dans "Le Troisième mensonge", elle avait écrit: "Un livre, si triste soit-il, ne peut être aussi triste qu'une vie."

Elle avait aussi écrit pour le théâtre, avec notamment "Le Monstre et autres pièces" en 2007. En 2008, elle avait obtenu le prix autrichien pour la littérature européenne pour l'ensemble de son oeuvre.

Les derniers hommages seront rendus dans la stricte intimité de la famille. Une cérémonie d'adieu sera organisée ultérieurement, précisait-on.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss