Mustafa Akinci : "L'année 2016 sera celle de la fin de la crise chypriote"


Vendredi 22 Janvier 2016 - 11:09
AA


Le président de la République Turque de Chypre du Nord a fait une déclaration exclusive à Anadolu, jeudi, en marge du Forum économique mondial de Davos


Le président de la République Turque de Chypre du Nord (RTCN), Mustafa Akinci, a formulé l’espoir de voir un référendum sur l'unification des deux parties de l’île de Chypre sanctionné par le «Oui». 

Akinci faisait une déclaration exclusive à Anadolu, jeudi, en marge des assises du Forum économique mondial de Davos en Suisse. 

«Le président de la partie Sud de Chypre Nicos Anastasiade et moi-même sommes issus de la même génération et si nous ne réussissons pas à aboutir au système fédéral, je pense que les générations futures chercheront d’autres options», a-t-il souligné. 

«Partant de cela, je peux dire que nous avons franchi plusieurs paliers dans les négociations», a encore dit Akinci. 

Il a, par ailleurs, rappelé que, lors du référendum de 2004, la majorité de la population turque a été favorable à l'unification tandis que les chypriotes grecs l'avaient rejetée. 

«Il ne suffit pas de transformer le non des Chypriotes grecs en un oui mais d’éliminer, au cours des pourparlers, toutes les entraves qui préoccupent les habitants de l’île», a relevé le président Akıncı. 

Concernant l’exploitation des champs gaziers découverts dans le bassin oriental de la Méditerranée, Akinci a estimé que «le traitement rationnel de ces ressources sera un facteur de plus pour impulser la résolution de la crise de l’île». 

«Le cas échéant cela sera une cause d'approfondissement de la crise», a-t-il conclu. 

L’île de Chypre est scindée en deux parties depuis 1974, une première partie Nord turque et une seconde partie Sud grecque.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss