Ouverture du procès de l'adolescent qui a tué sa famille en Corse en 2009


Lundi 12 Novembre 2012 - 15:04
AFP


Ajaccio - Le procès d'un garçon de 19 ans accusé d'avoir tué par balles, en 2009, ses parents et ses deux frères, des jumeaux âgés de 10 ans, s'est ouvert lundi à 14H00 devant la cour d'assises des mineurs de Corse-du-Sud, qui s'est rapidement retirée pour décider d'un éventuel huis clos.


Ouverture du procès de l'adolescent qui a tué sa famille en Corse en 2009
Andy, qui avait 16 ans au moment des faits, a souhaité que les débats soient publics. "Car je suis coupé du monde depuis trois ans et cela permettra aussi à des gens de venir me soutenir", a expliqué le jeune homme.

L'un de ses trois avocats, le bâtonnier Marc Maroselli, a souhaité aussi que son client soit "jugé au grand jour parce que, depuis trois ans, il est déconnecté de la réalité".

Le ministère public et les parties civiles -les familles maternelle et paternelle de l'accusé- ont en revanche réclamé le huis clos.

L'avocat général, Valérie Tavernier, a souhaité "un débat calme, plein et serein", tandis que les parties civiles dénonçaient la cinquantaine de journalistes présents dans la salle d'audience.

"Je ne crois pas qu'il est de l'intérêt de la société de se repaître de ce drame atroce qui a déjà donné lieu à un grand battage médiatique", a estimé l'un de leurs avocats, Me Jean-Michel Mariaggi.

Andy, de petite taille, cheveux courts et visage émacié, vêtu d'une chemise marron, est resté impassible durant la désignation des jurés, regardant fixement devant lui, avant que la cour présidée par David Macouin ne se retire pour délibérer.

Au milieu de la nuit du 11 au 12 août 2009, après une journée ordinaire, l'adolescent avait décidé, s'étant réveillé brusquement, de quitter la maison familiale dans le village d'Albitreccia, sur la rive sud du golfe d'Ajaccio.

Présenté comme un garçon sans problèmes, sportif, bon élève et bon camarade, il avait raconté le lendemain aux gendarmes s'être emparé, avant de partir, d'un fusil à pompe de marque Winchester de son père, employé dans une petite entreprise de presse, et avoir tiré sur ses parents et ses frères endormis.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss