RDC : la rougeole fait plus de 1500 morts en 5 mois


Mercredi 12 Juin 2019 - 14:34
AA


Les autorités congolaises ont déclaré qu’une épidémie de rougeole a fait plus de 1500 morts en 5 mois dans 23 des 26 provinces de la République démocratique du Congo (RDC).


"Depuis début 2019, 87.000 cas suspects ont été enregistrés avec 677 cas confirmés répartis dans 23 provinces", a déclaré, lundi soir dans un communiqué, Oly Ilunga, le ministre congolais de la Santé. 


"Cette situation est d'autant plus inquiétante, car elle représente une augmentation de plus de 700%, comparée à la situation épidémiologique pour la même période en 2018", a ajouté le ministre Ilunga. 

"Du 19 au 23 avril 2019, 2.247.240 enfants de 6 à 59 mois ont été vaccinés contre la rougeole dans 63 zones de santé. Une seconde campagne de vaccination de masse ciblant 1.435.314 enfants de 6 à 59 mois sera lancée dans les prochains jours dans 39 zones de santé". 


"Afin d'interrompre définitivement la chaîne de transmission de la rougeole et éviter les épidémies dans le futur, au moins 95% de la population doit être immunisée", d'après le ministre. 

Affirmant que la maladie a déjà fait plus de 1500 morts, l’organisation Médecins sans frontières (MSF), a indiqué, dans un autre communiqué, que cette épidémie "risque d'être la plus meurtrière depuis sa forte résurgence dans le pays en 2011-2012". 

La rougeole est une maladie virale extrêmement contagieuse et pour laquelle il n'existe pas de traitement curatif. Elle touche surtout les enfants, mais aussi les adultes non vaccinés. 

Le virus se propage lorsque les malades toussent ou éternuent. 

La rougeole se manifeste par une forte fièvre suivie d'une apparition de plaques rougeâtres sur la peau. 

En RDC, plusieurs facteurs expliquent la récurrence de la rougeole. 

Elle est notamment due à la faible couverture vaccinale ; l’approvisionnement irrégulier – voire les ruptures de stocks – en vaccins ; un système de surveillance affaibli ; des moyens logistiques limités ; des conflits armés et des déplacements qui paralysent le système sanitaire de certaines zones, détaille MSF. 

L'ONG appelle à une "mobilisation massive" contre l'épidémie pour "vacciner plus d’enfants et soigner les patients affectés par la maladie". 

Cette épidémie vient s'ajouter à la fièvre hémorragique à Virus Ebola qui frappe le pays depuis août 2018. 

Circonscrite dans les provinces du Nord- Kivu et de l'Ituri (est du pays), l'épidémie a déjà fait 1390 morts dont 1296 parmi les 1968 cas confirmés, d'après un décompte en date du 9 juin. 


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement