Rafale: La France scelle un accord avec l'Inde


Lundi 25 Janvier 2016 - 11:25
Hdhod


- Les gouvernements français et indien signent un accord pour l'acquisition de 36 Rafale lors de la visite de Hollande en Inde


La France a scellé lundi un accord intergouvernemental avec l'Inde pour la vente de ses 36 avions militaires "Rafale", a annoncé l'Elysée.

Le président français François Hollande, qui s'est rendu en Inde pour une visite de trois jours, a annoncé la conclusion d'un accord avec l'Inde lors d'une conférence de presse qu'il a animée conjointement avec le Premier ministre indien Narendra Modi.

"Nous venons de signer un accord intergouvernemental, c'est un pas décisif pour l'acquisition des Rafale par l'Inde", a déclaré le président français lors de la conférence soulignant que les deux pays ont "fait le choix d'un partenariat stratégique".

"Nous avons décidé d'intensifier notre coopération contre le terrorisme et établi une feuille de route pour assurer la sécurité maritime", a encore indiqué Hollande dans son discours.

La conclusion d'un accord intergouvernemental fait suite à la visite de Modi en France avril dernier lors de laquelle il avait fait part le souhait de son pays de se doter des avions militaires français. Le prix de vente, qui figurait parmi les sujets de négociation entre les deux pays l'an dernier, n'a pourtant été annoncé par les deux chefs d'Etat lors de la conférence de presse.

La France n’avait pas trouvé d’acheteurs pour son avion de chasse Rafale durant 27 années, notamment à cause de son prix élevé et de la complexité de son utilisation. Paris avait finalement réussi à en vendre 24 à l’Egypte pour 5,2 milliards d'euros, en février dernier, et 36 à l’Inde, en avril 2015 Le Qatar était devenu mai dernier le troisième pays, à acquérir de l'avion ''Made In France'', à savoir 24 unités pour 6,3 milliards d'euros.

Le constructeur français Dassault Aviation avait ainsi évité de multiplier les fiascos aux Pays Bas (2002), en Corée du Sud (2002), au Singapour (2005) au Maroc (2007) et au Brésil (2013), le réduisant à une dimension purement nationale, en tant que fournisseur de l'armée française.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss