Recul des actions en Europe, records à Wall Street, bond du sterling


Samedi 16 Septembre 2017 - 13:00
Reuters


Paris - Les Bourses européennes ont terminé en repli vendredi, la prudence l‘ayant emporté après un nouveau tir de missile nord-coréen vers le Japon, mais l‘indice large Stoxx 600 affiche sur l‘ensemble de la semaine sa meilleure performance depuis la mi-juillet.


À Paris, le CAC 40 a fini en baisse de 0,22% (11,29 points) à 5.213,91 points et le Dax allemand a perdu 0,17%. L‘indice EuroStoxx 50 a cédé 0,31%, le FTSEurofirst 300 0,46% et le Stoxx 600 0,28%.

La baisse a été plus marquée à Londres, où le FTSE 100 a abandonné 1,1% après avoir touché son plus bas niveau depuis le 24 avril, en réaction à l‘envolée de la livre sterling, dopée par les déclarations de Gertjan Vlieghe, un haut responsable de la Banque d‘Angleterre, confortant le scénario d‘une hausse de taux dans les prochains mois.

La devise britannique a gagné sur la journée 1,4% face au dollar et 1% face à l‘euro; elle a atteint en séance son plus haut niveau face au billet vert depuis le 24 juin 2016, au lendemain du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l‘Union européenne.

Si cette flambée du sterling a animé le marché des changes, celui des actions a relativement peu réagi à l‘annonce d‘un nouveau tir de missile par la Corée du Nord vers le Japon, le deuxième en deux semaines.

Wall Street, après une ouverture hésitante, évoluait même en hausse au moment de la clôture en Europe: le Dow Jones gagnait 0,2%, le Standard & Poor’s 500 0,07% et le Nasdaq 0,35%. Tous trois avaient auparavant inscrit de nouveaux records.

La publication de plusieurs indicateurs économiques américains inférieurs aux attentes, notamment sur les ventes au détail et la production industrielle, qui peut s‘expliquer par l‘impact de la tempête Harvey, ne remet pas en cause le scénario privilégié en matière d’évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale. Cette dernière se réunit la semaine prochaine et devrait annoncer le début de la réduction de son bilan.

RENDEMENTS OBLIGATAIRES EN HAUSSE EN EUROPE ET AUX ETATS-UNIS

Aux valeurs en Europe, les bancaires accusent le repli sectoriel le plus marqué du jour, avec une baisse de 0,85% pour leur indice Stoxx.

A l‘opposé, le compartiment automobile a limité le repli général avec une hausse de 0,77%. Renault, notamment, a pris 1,43% après la présentation de nouvelles prévisions de synergies et de croissance pour l‘alliance Renault-Nissan, qui devrait bénéficier au cours des prochaines années de l‘intégration de Mitsubishi.

L‘indice Stoxx 600 a progressé de 1,39% sur l‘ensemble de la semaine, sa plus forte hausse hebdomadaire depuis la mi-juillet, et le CAC 40 a pris 1,96% en cinq séances, sa meilleure performance depuis début mai.

Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d‘Etat de la zone euro se sont orientés à la hausse après les propos de Gertjan Vlieghe, à 0,435% pour le dix ans allemand après un pic d‘un mois à 0,45%, et 0,716% pour son équivalent français, tandis que le dix ans britannique grimpait à 1,31%, portant son écart avec l‘allemand à son plus haut niveau depuis cinq mois.

Les rendements américains sont eux aussi à la hausse, à près de 2,21% pour le dix ans.

“Le marché surveillera très attentivement la Fed la semaine prochaine, d‘abord à cause de la réduction du bilan et aussi parce que le marché intègre désormais une probabilité accrue de hausse de taux en décembre”, explique Rene Albrecht, stratège de DZ Bank.

Le pétrole, initialement pénalisé par le tir nord-coréen, reste proche des plus hauts de cinq mois atteints ces derniers jours à la faveur de perspectives encourageantes sur la demande mondiale.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss