Responsable palestinien: la loi de "Jérusalem unifiée" concrétise l'initiative de Trump


Mardi 2 Janvier 2018 - 11:28
AA


Un membre du Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Wassil Abu Yousef, a déclaré que le vote de la Knesset israélienne mardi du projet de loi « Jérusalem unifiée » était une concrétisation de la Déclaration de Trump sur Jérusalem.


La Knesset a adopté en deuxième et troisième lectures le projet de loi « Jérusalem unifiée», qui interdit aux gouvernements israéliens de prendre une décision sur la division de Jérusalem sans l'approbation des deux tiers des membres de la Knesset. Ainsi, il faudrait le vote de 80 des 120 députés pour « renoncer à une partie de la ville sainte aux Palestiniens ».

Le projet de loi a été adopté à la majorité de 64 voix pour, 51 voix contre et une abstention. 

Le 6 décembre 2017, le président américain Donald Trump a a déclaré sa reconnaissance de Jérusalem, dans son intégralité, comme capitale d'Israël et et le début du transfert de l'ambassade de son pays dans la ville occupée. 

Dans une déclaration à Anadolu, Abu Yousef a déclaré que le gouvernement israélien a commencé à concrétiser la reconnaissance américaine de Jérusalem comme la capitale de son état en violation du droit international. 

« Cela indique la déclaration d'une guerre ouverte contre le peuple palestinien et son projet national visant à la création d’un Etat indépendant avec Jérusalem pour capitale », a estimé le responsable palestinien. 

Pour lui, l’heure est en effet grave, et les positions à prendre devraient être proportionnelles à la gravité de la situation. 

Abu Yousef a, à cet effet, appelé au retrait de tous les accords avec Israël, au retour sur sa reconnaissance et au réaménagement du foyer palestinien à travers la réalisation de l'unité palestinienne. 

« Les dirigeants palestiniens prendront des mesures décisives lors de la réunion du Conseil central palestinien ce mois-ci », a-t-il déclaré, ajoutant que « toutes les options étaient en cours de discussion », sans plus de précision quant à ces options. 

Le responsable de l’OLP a également souligné la nécessité de se tourner vers les institutions internationales, y compris le Conseil de sécurité et l'Assemblée générale des Nations Unies, afin que la Palestine, qui n’y est pour le moment qu’un observateur non membre, devienne un membre à part entière. 


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Magazine | Divertissement



newsletter



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss