Swatch Group avertit sur ses résultats semestriels en baisse


Vendredi 15 Juillet 2016 - 12:50
Reuters


Zurich - Swatch Group a averti vendredi que son bénéfice semestriel serait en baisse de 50% à 60% sur un an en raison de la faiblesse des ventes sur les marchés clés que sont Hong Kong et l'Europe, une chute nettement supérieure aux attentes qui devrait être sanctionnée en Bourse.


L'ensemble du secteur suisse de l'horlogerie souffre de la dégradation de la demande, les touristes chinois ayant réduit leurs achats de montres à Hong Kong et en Europe tandis que la vigueur du franc suisse augmente les coûts de production des produits "Swiss made".

Swatch, numéro un mondial du secteur, a précisé dans un communiqué que son chiffre d'affaires devrait accuser un recul de l'ordre de 12% au premier semestre, "résultant des ventes en diminution surtout sur les marchés importants tel que Hongkong et partiellement l’Europe, notamment en France et en Suisse alors que la Chine continentale se développe positivement".

L'action Swatch était attendue en baisse de 9% à l'ouverture. A la clôture de jeudi, elle accusait déjà un recul de 17% depuis le début de l'année après -21% en 2015.

Le groupe, qui publiera ses comptes semestriels détaillés le 21 juillet, a précisé qu'il ne réduirait ni ses effectifs ni ses investissements dans le marketing et les nouveaux produits, et qu'il poursuivrait "une politique défensive d'augmentation des prix".

Swatch Group, qui possède entre autres les marques Omega et Longines, est plus exposé que certains de ses concurrents à l'évolution actuelle du marché car il est peu présent sur le marché de la joaillerie tandis que ses produits d'entrée de gamme sont directement concurrencés par les montres connectées.

"Nice va pénaliser davantage le secteur", a estimé par ailleurs Jon Cox, analyste de Kepler Cheuvreux, en référence à l'attentat qui a fait au moins 84 morts jeudi soir sur la promenade des Anglais.

Il a ajouté que les résultats de Swatch étaient nettement inférieurs aux attentes, au niveau du résultat net comme à celui du chiffre d'affaires.

"La société attendait un rebond cette année et elle a maintenu sa production et ses effectifs à des niveaux correspondant à cela; la reprise n'a pas eu lieu et la situation n'a fait qu'empirer", a poursuivi Jon Cox.  


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss